Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas] Comment Vaïvaï a fait de Gaël Monfils son ambassadeur

Publié le par

Pour sa dernière campagne de publicité, Vaïvaï a décroché un partenariat avec le joueur de tennis Gaël Monfils. Une aubaine pour la notoriété de la marque qui a convaincu de nouvelles enseignes de distribution. Avec un bon moment de partage à la clé lors de la séance photos.

[Étude de cas] Comment Vaïvaï a fait de Gaël Monfils son ambassadeur

Début 2014, notre jeune société, Vaïvaï, âgée d'à peine quatre ans, reçoit un e-mail des plus flatteurs. Nicolas Lamperin, l'agent du tennisman Gaël Monfils, nous propose un partenariat avec son joueur. Malheureusement, et même si nous sommes de grands fans de tennis en général et de Gaël en particulier, nous déclinons : nous n'avons pas les moyens de nous offrir un tel ambassadeur de marque !

Par chance, l'année 2014 se passe beaucoup mieux que prévu. Suite à notre passage dans l'émission "Capital" sur M6, les ventes d'eau de coco explosent, les consommateurs étant toujours plus nombreux à rechercher des boissons naturelles et moins sucrées. Nous rappelons donc Nicolas Lamperin pour rediscuter de sa proposition.

Première rencontre

Une chose nous importe beaucoup : rencontrer Gaël en personne. Nous voulons nous assurer si sa " vraie personnalité " est en accord avec nos valeurs et surtout s'il aime l'eau de coco autant que son agent nous l'affirme ! Car, si cela peut sembler un peu naïf, cet élément est très important pour une jeune marque comme la nôtre : nous ne devons pas nous tromper sur la personnalité qui sera la première à nous représenter ! En accord avec son agenda de tennisman professionnel, qui passe les trois quarts de son temps en déplacement, un rendez-vous est donc fixé à côté de Genève, où il habite.

Notre première impression, c'est qu'en effet, il est vraiment grand et athlétique ! Mais, après quelques minutes de conversation, on constate qu'il est " le même en vrai qu'à la télévision " : souriant, sympathique, un peu chambrer et surtout très curieux. Il nous pose de nombreuses questions sur nous, sur Vaïvaï, notre eau de coco, notre projet entrepreneurial et les difficultés que l'on rencontre. Et ça tombe bien car on aime parler de nous ! De notre côté, nous voulons connaître sa vie de sportif professionnel, mais aussi ses souvenirs d'enfance, quand l'eau de coco était, pour le petit Parisien d'alors, LA boisson qu'il savourait pendant ses vacances aux Antilles.

Des répercussions business

Le résultat de tout ça : une des rencontres les plus marquantes de notre aventure entrepreneuriale, un partenariat signé dans la foulée, une séance de shooting mémorable pour une superbe affiche que nous avons envie de coller partout dans le métro. Sans oublier un vrai plus pour la notoriété de la marque, notamment grâce aux nombreux articles dans la presse nationale, sportive et professionnelle (l'Équipe, le Figaro, Chef d'entreprise magazine entre autres). Et surtout, des enseignes que nous essayions en vain de prospecter depuis plusieurs années, mises au courant de cette nouvelle égérie de la marque, nous ont appelés, avant même le début de notre campagne d'affichage, pour référencer nos produits !

Bref, merci Gaël et surtout continue d'être aussi spontané et sans langue de bois ! C'est vraiment rafraîchissant dans le monde actuel. Presque autant qu'un Vaïvaï bien glacé ;)

La start-up VaïVaï, cofondée en 2010 par Emmanuel Jesberger et Gaétan Laederich, commercialise de l'eau de coco. Elle est située à Paris, dans le 3e arrondissement.

Mot clés : Start-up |

Emmanuel Jesberger