Mon compte Devenir membre Newsletters

Marketplaces, la place to be

Publié le par

Alternative aux sites de e-commerce en propre, les places de marché offrent des avantages aux PME désirant vendre leurs produits en ligne : accès à une clientèle élargie, visibilité à l'international, valorisation des stocks... Sous réserve de soigner sa présentation pour se différencier.

Marketplaces, la place to be

Seize millions de visiteurs uniques par mois sur Amazon, 9,8 millions sur Cdiscount, 8,6 millions sur eBay ou encore 7,8 millions sur Price Minister en 2014. Et ce, rien qu'en France. Et ce n'est pas près de s'arrêter : selon la Fevad, le volume des ventes sur les places de marché a progressé, au premier trimestre 2015, de 66 % par rapport à la même période, un an plus tôt.

Difficile donc de ne pas envisager l'océan d'opportunités offert par ces plateformes. Avec comme premier avantage d'élargir votre clientèle, à moindre coût. "La plupart des PME n'ont aucun intérêt à investir dans un site d'e-commerce, alors que sur une place de marché, la mise en vente de leur produit ne leur coûte quasiment rien et n'implique ni investissement technique, ni personnel dédié", avise Philippe Corrot, fondateur de Mirakl, solution logicielle de marketplace, et auteur du livre Marketplace : l'e-commerce de demain.

En effet, y ouvrir une boutique en ligne ne nécessite en général qu'une souscription à un abonnement mensuel par exemple, comptez 39 €/ mois sur Amazon ou Price Minister et 26 € sur eBay - auquel s'ajoutent des commissions sur les ventes.

Le choix de la plateforme

Mais avant de vous lancer, définissez en amont votre stratégie. Tout d'abord, en choisissant la plateforme sur laquelle vous positionner. Certaines proposent uniquement la mise à disposition de boutiques en ligne et les services associés, et d'autres sont également clients-distributeurs. Aux côtés des 32 % de TPE-PME e-commerçants vendant sur des places de marchés en 2014, d'autres, comme le grossiste et fabricant de matériel médical Holtex, ont ainsi fait le choix de vendre leurs produits directement aux marketplaces qui se chargent, ensuite, de la relation commerciale avec le client final.

De même, si les sites les plus visités sont généralistes, vous pouvez opter pour une plateforme spécialisée, comme Vivadia pour les seniors. L'avantage : le ciblage de votre clientèle. "Le coût d'implémentation d'une plateforme supplémentaire étant marginal, mieux vaut être présent sur plusieurs", conseille cependant Philippe Corrot. D'autant qu'elles peuvent répondre à différents pans de votre stratégie, et notamment, à vos ambitions à l'export. Sur eBay, par exemple, 97 % des petites entreprises vendent à l'international dont plus de la moitié vers au moins quatre continents.

"Tenez compte de la zone de chalandise de la plateforme, et des contraintes qui y sont liées", avertit François Bourgoin, directeur des vendeurs professionnels d'eBay France. Car attirer une clientèle étrangère nécessite de traduire ses fiches produits en plusieurs langues, d'organiser sa logistique, de sécuriser et d'ouvrir ses paiements à l'international... Pour cela, les places de marchés proposent des services de traduction, de livraisons ou des solutions bancaires afin d'accompagner leurs petits vendeurs qui, souvent, ont des difficultés à proposer des offres préférentielles.