Mon compte Devenir membre Newsletters

5 astuces pour enrichir sa mailing list de clients

Publié le par

Peu coûteux, l'e-mail reste l'outil de marketing le plus efficace pour séduire les consommateurs, en particulier les indécis. À condition de savoir "capturer" en douceur leurs adresses électroniques lorsqu'ils visitent votre site.

5 astuces pour enrichir sa mailing list de clients

Connaissez-vous les ad-blockers? Ces logiciels bloqueurs de publicité, en bon français, se sont multipliés ces dernières années et sont désormais autorisés même sur iOS, le système d'exploitation mobile d'Apple. Ils ont déjà séduit plus de 200 millions d'internautes souhaitant bannir de leurs écrans bannières et autres pré-roll. Une tendance qui réduit l'impact de la pub en ligne et redonne toute sa valeur à l'adresse e-mail. C'est elle qui permet de toucher directement un consommateur potentiel via un message personnalisé. Un mode de marketing facile, rapide et économique. Mais encore faut-il disposer d'une mailing list riche de contacts qualifiés et constituée légalement. En d'autres termes, d'internautes qui vous auront librement communiqué leur adresse e-mail. Pas toujours simple, c'est vrai, mais il existe des astuces pour y parvenir.

1. Optimisez la fiche contact

Pour récupérer l'adresse électronique d'un internaute, l'idéal est évidemment qu'il remplisse un formulaire de contact. Ce qu'il ne fera qu'à condition d'avoir une bonne raison. S'il passe commande d'un produit ou d'un service, la question ne se pose pas : il devra obligatoirement remplir le champ "e-mail", car il s'agit d'une coordonnée fixe nécessaire à la transaction. Mais vous pouvez lui proposer de remplir une simple fiche contact ou de créer un compte à un stade bien plus précoce de la navigation. En l'affichant, par exemple, dans une "hello bar", barre de notification située tout en haut de l'écran et nettement moins intrusive qu'un pop-up qui, lui, s'ouvre de manière intempestive. Autre solution: proposer de s'abonner à votre newsletter ou, mieux, offrir un bon de réduction virtuel ou une invitation à une vente privée. ManyContacts, un outil gratuit développé par la start-up belge WooRank, est particulièrement adapté aux sites des PME.

L'avis de Pierre Kosciuisko-Morizet

L'idéal pour augmenter la taille de sa mailing list, c'est quand même d'avoir un service spécifique à proposer à ses clients, qui justifie qu'ils laissent leur adresse. Par exemple, une alerte de prix ou de disponibilité sur un produit.

2. Offrez des bonus

"L'adresse e-mail d'un internaute, c'est quelque chose qui a de la valeur et, pour la récupérer, il faut lui donner en échange quelque chose qui a également de la valeur", conseille Frédéric Canevet, animateur du blog Conseilsmarketing.com, par ailleurs webmarketeur chez Efficy.com. Exemples: le téléchargement d'un guide d'achat, d'un livre banc ou encore d'un tutoriel. "Ce doit être immédiatement utile. Si vous êtes organisateur de mariage, ce sera le guide des "10 conseils à suivre pour choisir votre traiteur", si vous fabriquez des machines-outils, vous offrirez celui des "10 manières de prolonger la vie de votre machine". Normalement, sur la masse des internautes qui viennent sur un site, on parvient à récupérer entre 1 et 2% des adresses. Avec ce genre d'astuce, on arrive à 5 %. Mais il est important de placer ces bonus dans le texte, de les contextualiser."

Fuyez les "aspirateurs à adresses"

Une simple recherche sur Google permet de tomber sur des logiciels à télécharger baptisés "aspirateurs à adresses e-mail". Comme leur nom l'indique, ils sont capables d'aspirer toutes les adresses électroniques disponibles sur un site et donc de se constituer rapidement un fichier à peu de frais... Tentant. Mais totalement illégal. "On peut utiliser des adresses non consenties en B to B mais, s'agissant des particuliers, la loi est très claire, souligne Frédéric Canevet, animateur du blog Conseilsmarketing.com et webmarketeur chez Efficy.com. Je déconseille fortement d'utiliser ces outils, d'autant que cela revient à s'auto-empoisonner. Ce n'est pas le tout d'avoir des contacts, il faut encore qu'ils soient pertinents. Et là, vous vous adressez à des gens qui ne vous ont jamais rien demandé. Ils vont appuyer sur spam et le taux de délivrabilité va chuter au fur et à mesure." En clair, utiliser ces aspirateurs vous expose à des sanctions (certes hypothétiques), mais s'avère aussi contre-productif.

Lisez la suite en page 2