Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas] La marque Vicomte A. taille un costard à ses concurrents

Publié le par

Depuis sa création il y a dix ans, Vicomte A s'est imposé dans le cercle très fermé des marques de prêt-à-porter haut de gamme. Son atout : allier le chic à la décontraction.

[Étude de cas] La marque Vicomte A. taille un costard à ses concurrents

Dans l'univers des polos, il n'y a pas que le croco. Lacoste, Ralph Lauren et les autres grands du secteur doivent compter depuis quelques années avec un nouvel acteur : Vicomte A.

Si le vêtement est le produit iconique de la marque, son créateur, Arthur de Soultrait, a amorcé l'aventure avec un autre classique du vestiaire masculin : les cravates. "L'idée m'est venue lors d'un stage aux États-Unis. De retour en France, j'ai créé une petite collection, vendue dans une boutique multimarque, et j'ai décroché, en janvier 2005, un contrat avec la délégation pour la candidature de Paris aux JO de 2012", se souvient le dirigeant. Soit 2 000 cravates à livrer quatre mois plus tard pour un montant de 36 k€.

L'entreprise est sur la voie du succès. Corner aux Galeries Lafayette, boutiques à Paris, Palm Beach puis Saint-Tropez, la marque s'installe dans le textile français.

Une présence à l'export

Dix ans plus tard, le catalogue de Vicomte A compte 500 références par saison - soit 1 000 par an -, à plus de 90 % masculines et fidèles à l'esprit revendiqué par la marque : moderne, chic, coloré et décontracté.

"Nous investissons pour asseoir le positionnement haut de gamme de la marque."

Elles sont distribuées sur l'e-boutique et dans 250 points de ventes en France - magasins en propres et multimarques - et une centaine à l'étranger. Présente dans vingt pays sur les cinq continents, l'entreprise réalise 25 % de son chiffre d'affaires à l'export et vise 40 % d'ici deux ans.

Pour cela, elle veut renforcer sa présence aux États-Unis, au Moyen-Orient et au Japon, déjà second marché de l'entreprise en valeur, où elle ouvrira deux nouveaux corners dès ce mois-ci et un troisième en janvier 2016. Une ambition pour laquelle elle développe les collaborations : collection capsule de noeuds papillon avec Cinabre, de costumes avec Dormeuil ou de bottes et de parkas avec Aigle, attendue pour le printemps-été 2016.

Partenaire d'événements prestigieux

Et pour embellir son image, Arthur de Soultrait ne s'arrête pas à ces alliances de prestige. Il s'associe à des événements sportifs, courses hippiques ou nautiques et tournois de polo ou de golf, en France et à l'international. "C'est un investissement ­important pour asseoir le positionnement haut de gamme de la marque", souligne-t-il.

Et une ­occasion, également, de voir s'afficher le star-system avec ses produits. Pour fêter ses dix ans, il surfe à nouveau sur l'esprit casual-chic et sur des images décalées. Il édite trois tee-shirts : Jacques Chirac en disc-jockey, Valéry Giscard d'Estaing à l'accordéon et Georges Pompidou détendu en espadrilles. Le tout sous-titré d'un "Je suis French". Car oui, c'est ça, la French Touch.

Segur

Nom commercial:Vicomte A
Activité: Prêt-à-porte
Ville: Osny (Val-d'Oise)
Dirigeant: Arthur de Soultrait, 33 ans
Forme juridique: SA à conseil d'administration
Année de création: 2005
Effectif: 80 salariés
CA 2014: 17,5 M€