Mon compte Devenir membre Newsletters

Infographie 7 conseils pour optimiser des mailings B to B

Publié le par

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire. Mais comment faire mouche. Le SNCD dresse sept bonnes pratiques pour doper l'ouverture de ses e-mails.

41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire, pointe le SNCD dans la 5e édition de son étude "Email Marketing Attitude B to B". L'e-mail reste donc un moyen de communication privilégié en B to B. Néanmoins, comment toucher au mieux des prospects? Les professionnels reçoivent, en effet, en moyenne, 43 mails par jour, dont 10 sont publicitaires. Dès lors, comment inciter son interlocuteur à ouvrir un e-mail publicitaire? Deux éléments priment: la confiance de l'expéditeur (+11 points par rapport à 2015) et la connaissance de l'expéditeur (+9 points par rapport à 2015). Viennent ensuite la pertinence de l'objet et la personnalisation du message. À noter, 96% des répondants n'apprécient pas les appels téléphoniques reçus à la suite d'un e-mail publicitaire.

Autre enseignement: si l'ordinateur reste le principal terminal utilisé pour consulter sa messagerie professionnelle, les professionnels utilisent largement leurs smartphones (38%). Il est donc indispensable de systématiser le responsive design. Cela est d'autant plus nécessaire que les heures de connexion diffèrent selon le device. Ainsi, le smartphone domine entre 7 heures et 9 heures, et après 19 heures, quand le desktop est privilégié la journée.