En ce moment En ce moment

Infographie 7 conseils pour optimiser des mailings B to B

Publié par le

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire. Mais comment faire mouche. Le SNCD dresse sept bonnes pratiques pour doper l'ouverture de ses e-mails.

  • Imprimer

41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail publicitaire, pointe le SNCD dans la 5e édition de son étude "Email Marketing Attitude B to B". L'e-mail reste donc un moyen de communication privilégié en B to B. Néanmoins, comment toucher au mieux des prospects? Les professionnels reçoivent, en effet, en moyenne, 43 mails par jour, dont 10 sont publicitaires. Dès lors, comment inciter son interlocuteur à ouvrir un e-mail publicitaire? Deux éléments priment: la confiance de l'expéditeur (+11 points par rapport à 2015) et la connaissance de l'expéditeur (+9 points par rapport à 2015). Viennent ensuite la pertinence de l'objet et la personnalisation du message. À noter, 96% des répondants n'apprécient pas les appels téléphoniques reçus à la suite d'un e-mail publicitaire.

Autre enseignement: si l'ordinateur reste le principal terminal utilisé pour consulter sa messagerie professionnelle, les professionnels utilisent largement leurs smartphones (38%). Il est donc indispensable de systématiser le responsive design. Cela est d'autant plus nécessaire que les heures de connexion diffèrent selon le device. Ainsi, le smartphone domine entre 7 heures et 9 heures, et après 19 heures, quand le desktop est privilégié la journée.

Couteau suisse de la rédaction, je suis chargée de piloter la production des contenus. Mes passions? Écrire et relire!

...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Marketing - Vente

Par Laurent Bailliard

Proximité, authenticité, conseils personnalisés... sont autant d'atouts pour la vente à domicile. Et les marques ne s'y trompent pas. Elles [...]