Mon compte Devenir membre Newsletters

[Marketing & Financement] Lever des fonds avec le crowdfunding : le précieux atout marketing !

Publié le par / Avec la Marketplace

Le financement avec le Crowdfunding n'est pas seulement une levée de fonds classique mais aussi une opération marketing très puissante.

Les PME à la recherche de se faire connaître

Pour « vivre heureux vivons cachés », dit-on parfois ! Pourtant, toute PME qui se développe a besoin d’aller au-devant de son marché et de ses clients. S’il faut, certes, savoir préserver certains secrets de fabrication, la communication est un outil important pour le dirigeant de PME. La communication lui fait connaître son offre et son savoir-faire ou tout simplement son nom. Pour sa croissance, l’autofinancement est la principale source des PME. Pourtant à certaines étapes de sa croissance, elle doit souvent faire appel à des financements extérieurs. La recherche de ces financements, si sa fonction primaire est d’obtenir de nouvelles ressources financières dans les meilleures conditions, dès lors que l’on sort du cadre restreint de la relation bancaire cette recherche, peut-être l’occasion d’effectuer une opération de communication ciblée et pourquoi ne pas joindre financement et marketing avec une levée de fonds en crowdfunding !

Joindre financement et marketing

La Levée de fonds en private equity

Lorsque le besoin de financement apparaît le premier partenaire est généralement la relation bancaire traditionnelle. Les échanges restent à plupart du temps dans le cadre d’une relation bancaire a priori confidentielle. Tout juste à l’occasion d’une croissance externe l’opération pourra faire l’objet d’une communication auprès d’un cercle généralement restreint. Idem lorsque l’on fait appel au « private equity » où l’on s’adresse auprès à un nombre restreint d’interlocuteurs. Pour aller auprès d’une plus large audience, jusqu’à présent, les marchés boursiers traditionnels étaient la voie unique.

Levée de fonds en marché boursier

Avec les mégas-fusions industrielles depuis années 90 ou bien les megas-levées issue de la vague internet l’entrée en bourse outre l’accès à des ressources financières considérables auprès d’une cible mondialisée. La levée en bourse permet d’envoyer un message. Au-delà du cérémonial bien réglé (la fameuse cloche du Nasdaq), le montant même des levés a ainsi été mis en avant comme le baromètre de la réussite des entreprises (ce qui est certes en partie vrai) au-delà des fondamentaux et de la rentabilité des sociétés.

Par ailleurs, le choix de la place de cotation (parfois sur plusieurs marchés simultanément) peut permettre de se rapprocher de ses sociétés cibles. Outre les modalités économiques et réglementaires qui peuvent entrer en ligne de compte, la société de cosmétique L’Occitane avait ainsi choisi de se faire sa levée de fonds à Hong-Kong pour se rapprocher du marché très dynamique en Asie. À l'inverse Alibaba, véritable pont entre la Chine et les Etats-Unis, avait choisi New-York pour une IPO inégalée de 25 milliards de dollars, envoyant par cela un message quasi politique.

Pour les plus petites sociétés la bourse peut être vue également comme un instrument de notoriété. L’ex marché Libre, non réglementé a longtemps permis à des sociétés d’être coté pour des montants souvent très faibles. Il était à l’occasion d’opération de cession de bloc uniquement pour apporter la liquidité aux investisseurs historiques.

La relation avec les actionnaires peut s’avérer un vecteur de communication et de commercialisation privilégié. Le groupe Accor, par exemple, propose à ses actionnaires l’accès à un "club actionnaire" avec une carte de fidélité « Gold ». Disneyland Paris avait créé peu après le lancement du Parc un club donnant accès à des offres privilégiées.

Le Crowdfunding

L’apparition du crowdfunding permise par l’évolution réglementaire, technologique et la généralisation des réseaux sociaux, a offre une nouvelle tribune pour les entreprises et PME souhaitant trouver une interaction avec le public.

Dans les premières plateformes de crowdfunding basées sur un modèle de prévente de produit, la dimension marketing est un élément central et certains exemples sont éloquents. La plateforme Indiegogo a ainsi permis à la société australienne Flow de lever un record de
13 millions de dollars (175 fois le montant anticipé) pour financer le lancement de ses ruches individuelles et de toucher immédiatement une base de 35,000 utilisateurs.

Le Crowdlending

Le crowdfunding peut-être un outil dépassant largement la dimension financière en fournissant :

  • une exposition médiatique,
  • l’implication d’une cible plutôt solvable (par définition ayant une capacité d’épargne),
  • envoyer un message positif et de dynamisme en faisant appel au public pour financer des projets de développement.

Dans le cadre du crowdlending et notre plateforme WeShareBonds, une opération de financement permet d’avoir accès rapidement à une base de prêteurs diversifiée (en gardant le lien en l’absence de marché secondaire) pouvant être source de nouveaux échanges et de nouvelles idées, chose qui aurait été difficile dans un cadre traditionnel de financement.

Outre la communication propre à l’opération, celle-ci sera également souvent reprise dans les médias traditionnels. Le message aura été véhiculé via le marketing de la plateforme auprès d’une base beaucoup plus large.

Sur le plan financier, le coût d’intermédiation n’est pas plus cher voir inférieur aux autres formes de levée de fonds. Dans le cadre du crowdlending, il peut constituer un complément beaucoup moins prohibitif qu’un apport en fonds propres (à condition bien sûr d’avoir une capacité d’emprunt et un cash-flow positif). L’évolution de la blockchain permet par ailleurs de créer à terme des plateformes à vocation internationale.

Conclusion

À l'instar de la cotation, les plateformes de crowdfunding sont devenu une véritable opportunité de communication. Cette évolution d’une dimension financière (levée de fonds, emprunt obligataire) vers une dimension commerciale a pu être d’ailleurs observée sur le modèle de vente privée (qui se rapproche, d’ailleurs nous l’avons vu, de celui de certaines plateformes de crowdfunding) : à l’origine des opérations de déstockage très confidentielles permettant d’écouler des invendus en fin d’année, ont désormais via les réseaux sociaux trouvé une résonance toute au long de l’année sur les sites de vente privée avec un marketing très étudié et même parfois des séries et collections spécifiques destinées à ce nouveau public afin d’augmenter la notoriété et d’acquérir une nouvelle clientèle.

Retrouvez cet article sur le blog de WeShareBonds : Lever des fonds avec le crowdfunding : le précieux atout marketing !