Mon compte Devenir membre Newsletters

Des véhicules utilitaires de plus en plus connectés

Publié le par

La connectivité est de plus en plus présente dans les véhicules utilitaires. Elle permet d'améliorer la sécurité des conducteurs mais aussi d'optimiser leurs trajets. Tous les constructeurs ont désormais franchi le pas pour un coût relativement faible.

Des véhicules utilitaires de plus en plus connectés

Longtemps, les utilitaires ont été synonymes de minimalisme dans le confort. Jusqu'au début des années 2000, les fourgonnettes ressemblaient encore aux Estafette Renault ou aux vieux "Citrons" qui servaient de "panier à salade " à l'époque où la police était encore la maréchaussée. Mais les constructeurs ont accompagné le développement d'Internet, du GPS et des objets connectés ... Tous les outils multimédias qu'ils ont installés dans leur s véhicules particuliers (VP) ont progressivement été implantés dans leurs véhicules utilitaires (VU).

"Aujourd'hui, nous offrons un système connecté sur tous nos nouveaux utilitaires. Il permet de transformer nos véhicules en véritables bureaux roulants. Pour les artisans, ils offrent un vrai gain de productivité", explique Pierre Laromiguiere, responsable véhicules utilitaires chez Citroën Fleet and Business. Pour avoir essayé sur près de 400 kilomètres le nouveau Jumpy, nous avons pu vérifier les performances et la qualité de prestation de connexion du service Citroën Connect et de sa Connect Box.

Vers plus de sécurité

En avance sur 2018 (année où ces systèmes deviendront obligatoires de série sur tous les VU neufs vendus dans l'Union européenne), Citroën a d'ores et déjà mis en place le pack SOS et l'assistance téléphonique. "En cas de panne ou d'accident, le conducteur appuie sur le bouton et il est immédiatement mis en relation avec le central d'appel qui l'oriente selon sa situation. Et ce, qu'il soit en panne ou victime d'un accident", développe-t-il. Par ailleurs, dans le cas d'un accident, le système d'appel se déclenche automatiquement dès qu'il détecte l'ouverture des airbags. Comme il est relié à un système de GPRS, le véhicule est automatiquement géolocalisé et prévient immédiatement les secours.

Ça, c'est pour la partie la plus angoissante d'un système de connectivité. Celle que nous ne souhaitons jamais avoir à utiliser en vrai, mais que nous sommes heureux et rassurés de posséder. Pourtant, dans un VU, connectivité rime avant tout avec efficacité et convivialité. Pour l'efficacité, le système proposé sur le Jumpy (également disponible sur ses VU clones, les Peugeot Expert et Toyota ProAce) permet d'améliorer le parcours d'un artisan. Il offre un système d'optimisation des trajets et des tournées en collectant en direct les informations de circulation. Très intuitive, la Connect Box offre une interface d'utilisation facile et prédictive du téléphone.

En outre, les possesseurs de smartphones Android ou iPhone peuvent bénéficier de leurs applications en mains libres, directement transférées sur l'écran grâce aux systèmes Apple CarPlay et Android Auto. Certes, un tel système a un coût : 250 euros l'option et un abonnement mensuel qui oscille entre 7 et 14 euros. "C'est un coût qui est très vite rentabilisé parce qu'il permet de substantielles économies de carburant. On a calculé qu'un utilisateur régulier qui avait une conduite souple économisait jusqu'à 8 % de carburant. Qui plus est, la Connect Box propose une fonction d'écoconduite", assure Pierre Laromiguiere. Pour la convivialité, la Connect Box permet aussi d'écouter les chansons en MP3 contenues dans son smartphone via la connexion Bluetooth ou filaire en USB.

Si les deux marques de PSA (Citroën et Peugeot) proposent, pour leurs fourgonnettes, des solutions de connectivité, elles ne sont pas les seules. Chez Renault, marque numéro 1 des VU en Europe, la solution s'appelle R Link et est aussi particulièrement simple d'utilisation, y compris sur les Kangoo. Idem chez Ford qui propose une solution de connectivité très intéressante liée à la commande vocale, Sync. Il suffit d'appuyer sur le bouton et de prononcer les commandes dont le conducteur a besoin : téléphone, navigation, radio... Le système repose sur l'acquisition de données : plus on l'utilise, plus Sync devient simple d'utilisation et prédictif.

Chez Toyota, qui tend à étoffer sa gamme de VU avec les nouveaux ProAce et Hilux, la connectivité s'appelle Touch & Go. Il suffit de connecter son smartphone via la prise USB et le tour est joué. Le système communique avec le téléphone et utilise ses données et ses fonctionnalités propres comme le système Coyote qui permet d'être informé en permanence de l'état de la circulation et de la présence de radars éventuels.

Du côté de chez Volkswagen, la connectivité s'appelle Car Net. Hier réservée aux VP, elle se développe désormais sur la gamme VU du géant européen. "Nous avons totalement repensé notre gamme et, depuis mars, avec l'arrivée du nouveau Crafter, nous l'avons intégralement renouvelée. Et ceci en moins de deux ans", se réjouit Sacha ­Askidjian, chef du département marketing Volkswagen Véhicules Utilitaires.

Des systèmes simples d'utilisation

Le pick-up Amarok est le plus récent des utilitaires de la marque allemande. Il profite des dernières innovations de Car Net, qui permettent une optimisation globale de sa conduite et de ses trajets. "Le système est intégré de série au logiciel de navigation à partir d'un certain niveau de finition. Il s'agit d'un réel outil de télématique qui permet d'analyser sa conduite ou de programmer ses parcours", affirme Sacha Askidjian.

Partant du constat que les artisans et les patrons de TPE sont très contraints par leur emploi du temps, Volkswagen a développé Car Net pour qu'il soit le plus simple d'utilisation possible. Compatible Android Auto et Apple CarPlay, ce système est le fruit d'un développement en interne pour une parfaite adéquation avec l'esprit propre aux véhicules de la marque. Il fallait qu'une fois le téléphone appairé au VU, tout soit le plus intuitif possible. "Le système est idéal pour les petites entreprises. Il effectue en permanence des analyses et des remontées d'informations. Il prévient, par exemple, des éventuelles avaries, informe des périodes de révision nécessaires et facilite la prise de rendez-vous", poursuit le chef du département marketing.

Au final, le véhicule connecté n'est pas une parole en l'air, mais une vraie offre de service pour son utilisateur. "Et elle est sans surcoût puisque durant les trois premières années, toutes les mises à jour sont incluses sans abonnement. Elle est d'ores et déjà disponible sur Caddy, Transporter, Amarok et le Crafter", conclut-il.

Benjamin Cuq