Mon compte Devenir membre Newsletters

Flotte automobile : les SUV à la conquête des flottes

Publié le par

La mode est aux SUV. Et parmi les nouveautés proposées par les constructeurs, ces modèles à la fois 4 x 4 urbains, breaks familiaux ou coupés tout-terrain se montrent au rendez-vous. Même si, dans les flottes d'entreprises, compactes et routières ont encore voix au chapitre.

Flotte automobile : les SUV à la conquête des flottes

L'hiver est bien souvent synonyme du renouvellement des différents modèles proposés aux collaborateurs par leur entreprise. Dans ce véritable "mercato" de l'automobile, les changements qui se préparent devraient sans nul doute faire la part belle aux modèles appartenant à la catégorie des SUV (Sport Utility Vehicle).

Il n'est que voir la performance du Peugeot 3008 auprès des entreprises pour en être convaincu : 200 000 immatriculations depuis son lancement fin 2016, dont plus de la moitié réalisées par des entreprises. Un tel succès n'a jamais été enregistré par le constructeur, surtout pour un modèle commercialisé entre 35 000 et 40 000 euros. Troisième meilleure vente en France en août dernier, le Peugeot 3008 est bien parti pour connaître le même succès que celui de son aîné, le 5008.


Naturellement, PSA veut continuer de creuser le filon des SUV. Le groupe s'apprête à commercialiser le DS7 Crossback qui sera livré à partir de janvier 2018. Calandre imposante, formes complexes et multiplication des chromes, avec ce premier véritable SUV de la marque en Europe, DS souhaite véritablement s'ancrer dans l'univers premium.

À bord, on retrouve la volonté de ce SUV à illustrer le haut de gamme à la française. L'ambiance ne manque pas de raffinement même si sa planche de bord se veut plutôt futuriste. Quant aux aides à la conduite, elles sont en nombre puisque le DS7 Crossback embarque le système PSA "DS Connected Pilot" qui préfigure la conduite autonome appliquée aux modèles du constructeur.

C3 Aircross : couleur et fraîcheur chez Citroën

Enfin, toujours au sein de PSA, c'est au tour de Citroën de faire un pas en direction de l'univers des SUV. Ici, c'est dans la gamme des petits modèles urbains que la marque veut imposer ses chevrons. Avec le nouveau C3 Aircross, Citroën avance son nouveau design fait de fraîcheur, de couleur et d'originalité.


Trapu mais élégant, ce petit SUV séduit par son habitabilité, sa modularité et sa luminosité à bord. D'autant qu'il adopte les motorisations essence du groupe, lesquelles figurent parmi les plus performantes au plan de la consommation et des émissions de CO2. Et pour toujours plus de séduction, le nouveau C3 Aircross sera proposé avec l'assistant aux manoeuvres de parking, une caméra de recul et 90 combinaisons de couleurs permettant de personnaliser son modèle.


Malgré sa "bonne bouille" rassurante, le petit SUV de Citroën aura fort à faire face à de nouveaux modèles chargés de jouer dans la même catégorie. Il en va ainsi du nouveau Volkswagen T-Roc. Là aussi, un petit SUV à vocation urbaine très inspiré de l'Audi Q2, qui se distingue par les systèmes d'aide à la conduite dont il peut être équipé.

Il en va ainsi de la détection de signalisation routière, de l'assistant de changement de voie incluant l'assistant de sortie de stationnement, du système d'aide au stationnement Park Assist ou encore de l'assistant de conduite en embouteillage. Signe de son appartenance à la gamme Volkswagen, le T-Roc est proposé avec un choix de trois moteurs essence (TSI) ainsi que trois moteurs diesel (TDI).

SUV : une vente sur deux en 2020 ?

Dans cette même catégorie, Ford vient de relancer l'EcoSport, lui aussi disponible en version 4×4. Ce modèle est équipé du moteur diesel EcoBlue 1.5 de 125 ch et 300 Nm de couple qui affiche des consommations de 4,5l/100km pour 119g/km de CO2.


Dans sa déclinaison sportive, l'EcoSport est également bien pourvu en technologies de série, notamment avec le système connecté Sync3, l'ouverture et le démarrage sans clé KeyFree ainsi que le régulateur/limiteur de vitesse. Comme ses concurrents, le petit SUV de Ford, malgré son style robuste et affirmé, propose de nombreuses déclinaisons de couleurs et de nouvelles options de personnalisation pour le toit, les montants et les rétroviseurs.

On l'aura compris, le segment des SUV est celui qui connaît la plus forte croissance en Europe. Les immatriculations de ces modèles ont grimpé de 21 % par rapport à l'année précédente, représentant plus d'un quart de toutes les immatriculations de véhicules particuliers en 2016. Et selon le cabinet Jato Dynamics, leur niveau de vente devrait grimper jusqu'à... 50 % d'ici à 2020.

BMW, déjà bien présent sur ce segment, va ajouter le petit X2 à sa gamme de SUV. Urbain, compact et sportif, ce nouveau modèle adopte avec son toit fuyant un design adouci et des lignes moins agressives que le reste de la gamme. Proche du X1 dont il adopte la même base de développement, ce X2 renonce ainsi au mode propulsion et devrait séduire une clientèle féminine attirée par des petits SUV urbains, maniables, surélevés, à vocation premium.

Tendance à la personnalisation

Une clientèle que vise sans doute le coréen Hyundai avec le lancement du Kona. Sur les traces du Nissan Juke ou du Toyota C-HR, ce SUV se distingue par des couleurs de caisse bi-tons originales et attractives, des phares effilés et des arches de roues très marquées. Plutôt sportif d'apparence, le Kona offre plusieurs possibilités de personnalisation ainsi qu'un système multimédia passant par les protocoles Apple CarPlay et Android Auto.

Enfin, dans cette catégorie des SUV, il faut aussi retenir l'arrivée du Kia Stonic, du Skoda Karoq, du Volvo XC40, du Seat Arona et de l'Opel Crossland X. Né des accords entre Opel et PSA, ce dernier succède à l'Opel Meriva et ne manque pas d'atouts. D'abord, il bénéficie des excellents moteurs essence et diesel de PSA et partage sa plateforme avec celle du nouveau Citroën C3 Aircross.

Ensuite, ce modèle est également proposé avec de nombreux équipements embarqués tels l'affichage tête haute, un grand écran GPS 8 pouces, la clé mains libres, les phares full leds ou une banquette arrière coulissante (tous facturés en supplément). À retenir, cependant, un design très réussi, lequel tranche agréablement dans cette catégorie de modèles.

Le premium touché par la demande de SUV

Reste que l'engouement pour les SUV se porte également vers des catégories de modèles plus cossus. Alfa Romeo vient ainsi de dévoiler le Stelvio. Concurrent des Porsche Macan ou de l'Audi Q5, l'Alfa Romeo Stelvio devrait relancer le constructeur italien sur ce segment des SUV premium.


Élégant, sportif, jouant sur le prestige de la marque, ce SUV plutôt fringant sera proposé, dans sa version Quadrifoglio, équipé d'un moteur V6 biturbo de 510 ch et d'une transmission intégrale. Pour les entreprises, des versions deux roues motrices et diesel de 210 ch seront également offertes en fin d'année, notamment grâce à l'introduction d'un moteur turbo diesel 4 cylindres de 180 ch.

Autre nouveau venu issu de l'univers du luxe, le Jaguar E-Pace se caractérise par son design sculptural avec son capot long et sa cabine rejetée vers l'arrière. Mais la marque britannique ne s'arrête pas là dans le développement de sa gamme puisqu'elle a dévoilé l'E-Pace, un SUV proposé dans la catégorie des compacts premium.


L'attrait de ce nouveau modèle se porte sur les nouvelles motorisations Ingenium allant du diesel 150 ch, dont les émissions de CO2 sont réduites à 124 g/km, jusqu'aux versions essence 300 ch jouant plus sur la performance. Comme son aîné, l'E-Pace est doté d'un design sportif, de la technologie Configurable Dynamics permettant au conducteur de personnaliser l'accélérateur, la direction et la transmission. Ce modèle reçoit aussi des solutions innovantes en matière de connectivité avec une borne wi-fi 4G permettant de connecter jusqu'à 8 appareils à bord.

Toujours dans la catégorie premium, le nouveau Porsche Cayenne achève ce tour d'horizon des nouveaux modèles proposés et pouvant faire leur entrée au sein des parcs automobiles des entreprises. L'actualité n'étant pas favorable aux moteurs diesel, c'est équipé de motorisations essence que ce modèle haut de gamme est présenté. Un peu plus longue (6 cm) par rapport à la mouture précédente, cette nouvelle version accroît son volume de coffre et le confort de l'habitacle.


Surtout, sa ligne semble plus apaisée et le sentiment de puissance dégagé est désormais un peu gommé. Pourtant, ce nouveau Cayenne fait appel à un moteur 3.0 V6 turbo de 340 chevaux qui grimpe de 0 à 100 km/h en 5,9 secondes. La version Cayenne S est, elle, dotée d'un moteur V6 de 440 ch et gagne une seconde à l'accélération de 0 à 100 km/h. Une version hybride rechargeable devrait rapidement suivre parmi l'offre moteur disponible. Autant dire que l'ensemble des SUV désormais proposés vont rapidement contribuer à modifier le paysage automobile, à commencer par celui des flottes d'entreprise.