Mon compte Devenir membre Newsletters

Location de véhicules : bien renégocier son contrat

Publié le par

Pour éviter l'achat de nouveaux véhicules, l'entreprise peut utiliser la souplesse de la location. La renégociation des trois types de durée permet des gains significatifs tant financiers qu'en nature.

Quelques jours voire quelques semaines au maximum, tel est le créneau de la location courte durée (LCD). Son principal atout réside dans sa capacité à mettre un véhicule à disposition dans un délai très court, presque n'importe où. C'est pourquoi, avant de négocier un nouveau contrat, l'entreprise doit affiner son besoin en analysant la mobilité de ses collaborateurs. Quel est son volume annuel de location? À quelle fréquence fait-elle appel à un loueur courte durée?

Attention à bien cerner vos besoins avant de renégocier vos contrats.

Si le recours à la LCD est l'affaire de quelques jours, en attendant la livraison d'un nouveau véhicule qui serait commandé en location longue durée, ne changez rien. En revanche, si l'activité de l'entreprise implique des déplacements qui se répètent tout au long de l'année, par exemple lors d'un pic annuel d'activité ou dans le cadre d'un projet ponctuel, il est préférable de procéder à une mise en concurrence des loueurs courte durée. Elle permettra de signer un contrat-cadre avec un ou plusieurs d'entre eux. Plus la flotte sera importante, plus la possibilité de signer différents contrats fera jouer la concurrence et baisser les tarifs.

L'autre intérêt de multiplier les contrats étant d'assurer une meilleure couverture du territoire. Ainsi, une entreprise dont le siège est à Paris mais le site de production en Auvergne aura besoin de loueurs capables de proposer des agences de proximité dans ces zones moins urbanisées. Attention cependant à ne pas considérer uniquement le nombre d'implantations mais à s'assurer que les points de vente disposent d'un parc de véhicules adapté et suffisant.

Faire jouer la concurrence

Plus élevés que dans les autres formules de location, les tarifs de la LCD sont conçus sur un modèle "all inclusive" qui comprend l'assurance. L'entreprise n'a donc pas la possibilité dans la négociation de rattacher les véhicules qu'elle va louer à son contrat flotte ni de les couvrir en auto-assurance. En revanche, elle dispose d'une marge de manoeuvre sur la franchise puisque la plupart des loueurs proposent une formule de rachat. Selon le niveau des garanties proposées et sa capacité à mobiliser de la trésorerie, l'entreprise peut décider de couvrir ce risque elle-même

La renégociation du contrat n'est pas uniquement financière.

Enfin, la renégociation du contrat n'est pas uniquement financière: les loueurs tentent de se démarquer de leurs concurrents en proposant des prestations telles que la livraison des véhicules sur site ou des prises de véhicules sans clé ni passage par le comptoir du loueur. Chez certains prestataires, des systèmes de codes ou de badges RFID permettent ainsi à un collaborateur de récupérer directement un véhicule sur le parking dès son arrivée. Quant aux gestes commerciaux, ils ne sont pas rares, par exemple se voir offrir, dans le cadre du contrat, la possibilité de déclarer un deuxième conducteur pour un même véhicule ou de ne pas appliquer de majoration à ceux qui seraient âgés de moins de 25 ans.