En ce moment En ce moment

15,6% des dirigeants sont exposés au burn-out

Publié par le | Mis à jour le
15,6% des dirigeants sont exposés au burn-out

Entrepreneuriat et santé ne font pas toujours bon ménage. C'est ce qu'a affirmé Olivier Torres, fondateur d'Amarok à la CCI de Paris, vendredi 8 décembre 2017.

  • Imprimer

Un dirigeant de PME sur six (15,6 %) se trouve en état d'épuisement professionnel et est fortement exposé au risque de burn-out. C'est ce que soutient l'observatoire Amarok, par la voix de son fondateur Olivier Torres. Ce professeur à l'Université de Montpellier tire la sonnette d'alarme quant aux impacts néfastes de l'entrepreneuriat sur la santé du dirigeant. Il a mené un travail de recherche afin de définir une épidémiologie de l'entrepreneur.

45% des décideurs se sentent isolés

Ce mauvais état de santé s'explique par quatre facteurs principaux à commencer par le stress. Suivent ensuite l'incertitude du carnet de commandes, la surcharge de travail et une forte exposition au manque de sommeil. D'où l'importance de veiller à sa qualité.

Enfin, il existe aussi de nombreuses corrélations entre la solitude du décideur et un état d'épuisement professionnel. Selon une étude récente conjointement menée par Amarok et Bpi le Lab, 74% des dirigeants de PME et d'ETI ne se sentent pas véritablement entourés et 45% d'entre eux éprouvent un véritable isolement.

D'après l'expert, la question de la santé du dirigeant doit entrer dans le cadre d'un projet politique global. La loi Desoille de 1946 a introduit les SST (Santé et sécurité au travail) pour les salariés, mais il n'existe aucune mesure de ce type pour les chefs d'entreprise. L'idée étant de replacer les problématiques de santé des p-dg au centre des préoccupations.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet