Mon compte Devenir membre Newsletters

Ce qu'il faut retenir de l'actu éco du week-end

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité ce week-end ? Pas de panique. Nous vous proposons un petit tour d'horizon de l'actualité économique de ces trois derniers jours.

Ce qu'il faut retenir de l'actu éco du week-end

Pour bien démarrer la semaine, la rédaction de Chef d'Entreprise vous propose un petit tour de l'actualité économique du week-end. Au menu : loi Travail, Brexit, RSI, financement de l'assurance-chômage et blockchain.

Loi Travail : une formalité ?

Alors que l'opposition à la loi Travail continue dans la rue, Manuel Valls n'est pas décidé à changer de ligne. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, le Premier ministre a réitéré sa volonté de faire adopter le texte. Sans évoquer une éventuelle utilisation du 49.3 lors du second passage du texte à l'Assemblée nationale le 5 juillet prochain, Manuel Valls a expliqué vouloir "aller vite et faire adopter le texte".

Après la rencontre vendredi 17 juin entre le numéro un de la CGT, Philippe Martinez et Myriam El Khomri, ministre du Travail, le chef du gouvernement a confirmé l'important désaccord qui subsistait avec les syndicats. Si l'examen du texte est toujours en cours au Sénat, Manuel Valls a, par ailleurs, affirmé que "la version adoptée à l'Assemblée nationale" en mai dernier serait rétablie lors du nouveau passage du texte devant les députés. À lire sur La Tribune.

Brexit : la mise en garde de Macron

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron a mis en garde les Britanniques en cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Appelés à s'exprimer dans les urnes le 23 juin prochain, les Britanniques devront choisir entre rester ou sortir de l'Union. Dans un entretien au journal Le Monde, Emmanuel Macron a mis en avant les conditions de la France face à une sortie du Royaume-Uni. Le locataire de Bercy a affirmé qu"il n'y aura plus de passeport financier pour les établissements britanniques" en cas de Brexit. Et de mettre en garde contre une éventuelle volonté d'accès au marché européen après une sortie de l'UE : "les Britanniques devront contribuer au budget européen comme le font les Norvégiens ou les Suisses" a-t-il annoncé.

Enfin, Emmanuel Macron s'est dit favorable à une plus grande coopération sur les thèmes de la sécurité, de la transition énergétique et du numérique pour mener une relance du projet européen. À lire sur Le Monde.

RSI : les autoentrepreneurs majoritaires dès 2020

Selon des chiffres internes du régime social des indépendants (RSI), les autoentrepreneurs devraient être majoritaires dans les cotisants au régime des indépendants. Créé en 2008, le statut d'autoentrepreneur ne faiblit pas si l'on en croit la projection du RSI qui s'attend à une hausse importante de 7 % chaque année pour ce seul statut, d'ici à 2020.

Ces prévisions attestent d'une montée en puissance des autoentrepreneurs au détriment de ceux d'artisans, de commerçants et des professions libérales affiliés au régime du RSI. Une hausse attendue qui cache, selon Les Echos, une tendance à la paupérisation des indépendants. En effet, 90 % des autoentrepreneurs gagnent un revenu inférieur au Smic. À lire sur Les Echos.


Assurance-chômage : les négociations échouent

En négociation depuis le 22 février dernier sur les modalités de financement de l'assurance-chômage, patrons et syndicats n'ont pu trouver de terrain d'entente. Alors que la convention de l'Unédic arrive à son terme au 30 juin prochain et face à l'échec des discussions, le gouvernement a décidé de prolonger l'actuelle convention. Un accord était espéré tant le déficit de l'assurance-chômage est abyssal, à près de 26 milliards d'euros.

Le gouvernement, qui souhaitait que d'importantes économies soient actées, espère une reprise des négociations à la rentrée de septembre. Les partenaires sociaux se sont vivement opposés sur les modalités de financement du régime général durant les quatre mois de négociation. Les syndicats souhaitaient depuis le début des débats une hausse des cotisations. Une idée écartée par le patronat, favorable à des économies de dépenses. À lire sur Les Echos.

Blockchain : couac sur la sécurité

Réputée pour la sécurité de ses transactions, la blockchain serait-elle vulnérable ? Selon le New York Times, des hackers ont réussi à dérober l'équivalent de 50 millions de dollars en monnaie virtuelle à un fonds d'investissement spécialement créé pour illustrer la sécurité du système.

Technologie permettant le stockage et la transmission simplifiée de monnaie virtuelle, la blockchain pourrait bien bouleverser l'économie et le monde de la finance selon de nombreux spécialistes. À lire sur La Tribune (en français) ou sur le New York Times (en anglais).

Pour en savoir plus : Le schmilblick de la blockchain