Mon compte Devenir membre Newsletters

Attentats de Paris : les entrepreneurs s'engagent

Publié le par

Suite aux attentats terroristes qui ont touché Paris vendredi 13 novembre 2015, les entrepreneurs de France et du monde, ainsi que les syndicats patronaux ont tenu à exprimer leur soutien. Voici un florilège des principales réactions qui ont fleuri sur la toile.

Attentats de Paris : les entrepreneurs s'engagent

Depuis les attentats qui ont touché Paris vendredi 13 novembre 2015 dans la soirée, de nombreux entrepreneurs et syndicats patronaux ont multiplié les messages de soutien, d'hommage et d'union.

Les mouvements patronaux unis

A commencer par le Medef, l'UPA, la CGPME, la FNSEA, l'UDES et l'UNAPL qui ont, conjointement, publié un communiqué pour affirmer aux victimes des événements et à leurs familles, leur soutien et leur compassion. "Face à l'inacceptable, les chefs d'entreprises et leurs organisations représentatives, ne se laisseront pas impressionner. La solidarité et l'union sont la seule réponse possible", y déclarent-ils.


D'autres organisations patronales ont également réagi ces derniers jours, dans des tribunes, comme la FTPE ou le CJD. Ce dernier a, en parallèle, repris une citation de Martin Luther King sur son compte Twitter : "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots".


Comme elles, de nombreux entrepreneurs emblématiques ont suivi, réagi, relayé des informations voire même, lancé un appel à leurs pairs comme l'a fait le créateur du site de rencontre Meetic, Marc Simoncini. Il a ainsi convié les entrepreneurs français exilés à revenir en France pour participer à l'effort national dans la lutte contre le terrorisme. "Nous avons besoin ici de toutes les forces, de toute l'intelligence et de tous les moyens pour que notre pays reste une grande nation laïque de droit, de liberté et de tolérance", déclare-t-il dans son appel.

De même, Denis Jacquet, fondateur d'EduFactory et de Parrainer la croissance, s'est exprimé, dans une tribune publiée sur Atlantico, dans laquelle il invite, au nom des entrepreneurs, l'État et le gouvernement à agir et à prendre des décisions fortes, à la hauteur des événements.

Autre entrepreneur à avoir pris la parole, Michel-Edouard Leclerc, à la tête de l'enseigne de grande distribution E.Leclerc. Il a publié un article sur son blog De quoi je me M.E.L dans lequel il fait part de son émotion, de sa solidarité et de son attachement aux valeurs fondamentales de la République, parmi lesquelles la fraternité.

Le fondateur de Vente privée, Jacques-Antoine Granjon a, lui, réagi aux événements en relayant sur son compte Twitter de nombreux avis de recherche sous le hashtag #RechercheParis dans la journée de samedi, ainsi qu'en diffusant, par retweet, l'hommage rendu samedi soir par l'Opéra de New York, en entonnant la Marseillaise avant la représentation de Tosca.

Et même à l'international

Et le mouvement a dépassé nos frontières. Des entrepreneurs emblématiques du monde entier ont également tenu à se joindre aux Français et à exprimer leur solidarité. C'est le cas de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, qui a mis en place le Safety Check pour les habitants de Paris dans la soirée de vendredi.


Le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a, lui aussi, montré son empathie en changeant sa photo de profil au profit du dessin de Jean Julien représentant la tour Eiffel au coeur du symbole Peace and love. Il a, par ailleurs, relayé deux hashtags qui ont émergé lors de ces événements : #jesuisparis et #porteouverte, avec lequel les parisiens accueillaient des personnes en recherche d'un lieu pour se réfugier.




Deux autres entrepreneurs du web américains, Tim Cook, de Google, et Richard Branson, de Virgin, se sont également exprimés suite aux attentats. Le second a, par exemple, relayé sur son blog l'initiative de Davide Martello qui a transporté son piano depuis l'Allemagne pour jouer Imagine de John Lennon devant le Bataclan dans la journée de samedi.

En Chine, Jack Ma, fondateur du groupe Alibaba, et 9 des 10 entrepreneurs les plus influents du pays (Lenovo, entre autres), ont publié, sous la bannière du China entrepreneur club, une lettre ouverte de soutien et de condoléance adressée au président de la République.