Mon compte Devenir membre Newsletters

PME : les 15 défis à relever pour relancer l'économie

Publié le par

Le Medef a dévoilé lundi 25 janvier 2016 les résultats de son diagnostic biennal de l'économie française, "Cartes sur table". Il dresse un bilan des défis à relever et des leviers à actionner pour relancer l'économie française. Voici les 15 principaux enjeux pour les entreprises.

PME : les 15 défis à relever pour relancer l'économie

Lundi 25 janvier 2016, le Medef a présenté les résultats de son 23e diagnostic de l'économie française. Publié tous les deux ans, "Cartes sur table" dresse un bilan de la situation économique actuelle du pays et propose 21 défis à relever et 17 leviers à actionner pour que la France fasse à nouveau la course en tête dans la compétition mondiale. Voici les 15 mesures proposées qui concernent les PME.

1. Alléger le coût du travail

Si des dispositifs comme le CICE ou le Pacte de responsabilité ont d'ores et déjà amorcé la réduction du coût du travail, le Medef demande une amplification de ces allégements via une refonte du financement de la protection sociale. Il défend également une plus grande maîtrise des salaires au sein même des entreprises.

2. Réduire l'imposition des entreprises

Le Medef propose de redéfinir l'assiette d'imposition des entreprises. D'abord, en supprimant les impôts sur les facteurs de production, et en ne conservant que la fiscalité sur les résultats. Mais aussi, en réduisant ce dernier pour atteindre, progressivement, un taux de 22% en 2020, contre 33% aujourd'hui.

3. Encourager les investissements d'épargne dans les entreprises

Pour renforcer la contribution du secteur bancaire dans le financement des entreprises, le Medef recommande d'établir urgemment une fiscalité plus compétitive de l'épargne, via la suppression de l'ISF, et la taxation des plus-values, dividendes et intérêts à 25%.

4. Supprimer la durée légale de travail

L'organisation patronale rappelle les freins que constituent aujourd'hui, pour les entreprises, leurs obligations concernant la durée légale du travail. Il préconise de supprimer cette notion et de donner aux partenaires sociaux la responsabilité de fixer au niveau des entreprises ou des branches, la durée du travail la plus adaptée à leur activité. De plus, il souhaite rendre possible, pour toute entreprise, d'allonger la durée du travail, sans coût supplémentaire, afin de disposer de plus de souplesse pour acquérir un marché ou réaliser un projet. Enfin, elle recommande de favoriser une insertion plus rapide des jeunes sur le marché de l'emploi et de rallonger la durée d'activité des seniors.

5. Repenser le contrat de travail

Le Medef insiste sur l'importance de lever les freins à l'embauche dans les TPE et PME. Il revendique une législation du travail plus stable, plus simple et plus sécurisée.

6. Lever les freins à l'entrepreneuriat

Le Medef souligne l'importance de renforcer la dynamique entrepreneuriale française, non pas lors de la phase de création, sur laquelle la France se distingue, mais sur l'accompagnement de ces start-up, TPE, et PME, touchées par un taux de défaillances élevé. L'organisation propose de mener des réformes structurelles sur l'amélioration des financements, la baisse des charges, l'assouplissement du Code du travail, le lissage des effets de seuil, la stabilité de l'environnement réglementaire et l'allégement de la fiscalité sur le capital.

7. Favoriser l'innovation

Par ailleurs, elle rappelle l'effet positif de l'innovation sur la compétitivité des entreprises et, par-là, des dispositifs mis en place pour les aider dans cette démarche : investissements d'avenir, plans industriels, CIR. Elle précise l'enjeu pour les entreprises d'intégrer davantage de docteurs dans leurs effectifs afin de poursuivre leurs efforts dans ce sens.