Mon compte Devenir membre Newsletters

[Grand Prix des Chefs d'Entreprise] Weezevent bouscule les codes de l'événementiel

Publié le par

Depuis 2008, Weezevent s'installe sur le marché des billetteries en ligne. Aujourd'hui, elle se lance de nouveaux défis: l'export, le placement numéroté et la construction d'une offre complète pour ses clients comprenant la réservation mais aussi tous les paiements sur place.

[Grand Prix des Chefs d'Entreprise] Weezevent bouscule les codes de l'événementiel

Passer d'organisateurs d'événements à entrepreneurs. Voilà le saut réalisé par Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet en 2008. À l'époque, leur solution de billetterie en ligne "bricolée" en interne attire l'intérêt d'autres acteurs du secteur. C'est le début de Weezevent. Rémunérée par une commission de 99 cts, la start-up enregistre, pendant ses cinq premières années, une croissance de 42 000%!

Passant de 30 000 billets vendus en 2009 à 3,2 millions en 2015, elle s'adresse aussi bien au particulier qui propose un cours de cuisine qu'aux organisateurs du salon de l'agriculture, des Eurockéennes, de la Color run de Paris ou du défilé du 14 juillet. Mais pour ces grands comptes, représentant 20% de ses clients et 80% de son CA, l'offre comprend d'autres prestations comme la gestion des invitations, des accréditations, des contrôles d'accès ou de la vente sur place, pour lesquelles elle met à disposition ses propres terminaux et bornes.

Pour voter: RDV sur le site du Grand Prix des Chefs d'Entreprise.

Et pour étoffer son offre, Weezevent a racheté, en mars 2015, la société de cashless, Nemopay et ce afin de proposer une solution complète de paiement, de la réservation aux consommations lors de l'événement. "Nous l'avons testée lors des Vieilles charrues en juin dernier, en équipant 500 000 festivaliers d'un bracelet muni d'une puce NFC. Huit festivals l'ont déjà adoptée en 2015, et 40 l'utiliseront en 2016", avance Pierre-Henri Deballon.

Et d'autres devraient suivre, comme le pèlerinage de La Mecque ou le stade de foot du Réal de Madrid, combinant les trois principaux leviers de développement fixés par les fondateurs: "accélérer à l'export pour atteindre 50% du CA en 2020 contre 10% aujourd'hui, développer notre offre en cashless et, enfin, adapter notre solution et nos algorithmes au placement numéroté", précise-t-il. L'objectif: conquérir cette moitié du marché de l'évènementiel qui leur échappe encore pour le moment.

Weezevent: Dijon (Côte-d'Or)/ Pierre-Henri Deballon (à gauche), 32 ans, et Sébastien Tonglet, 33 ans/ SAS/ Création en avril 2008/ 55 salariés/ CA2015 67M€/ @weezevent