Mon compte Devenir membre Newsletters

Les CCI préparent leur riposte

Publié le par

Réunis à Lyon pour leur Forum annuel, les représentants des Chambres de commerce et d'industrie ont, le 17 septembre, prouvé leur souhait d'évoluer au même rythme que les transitions numériques, écologiques et énergétiques.

Les CCI préparent leur riposte

Résolument tournées vers l'avenir. C'est le signal que les Chambres de commerce et d'industrie, ont envoyé, le 17 septembre, à Lyon, à l'occasion de leur Forum annuel. Loin d'avoir été choisi au hasard, le thème, L'Entrepreneur des futurs, a cimenté la journée ponctuée de tables rondes et de débats réunissant dirigeants d'entreprises et responsables de CCI.

C'est que ces dernières, à l'instar de l'ensemble des acteurs économiques, voient leur modèle et leur fonctionnement bousculés par les transitions numériques, énergétiques et écologiques. Conscientes de leur nécessité à évoluer, elles ont exposé, dans un livret au nom équivoque "Construire la CCI de demain", leurs 7 chantiers prioritaires. Outre l'élaboration d'une offre centrée sur les besoins des utilisateurs et la création de prestations destinées à la nouvelle génération d'entrepreneurs (Offre Next Gen), la dématérialisation des services (E-CCI) s'intensifiera, tout comme les interconnexions entre les chambres (CCI Campus), l'exploitation des données (CCI Data) et l'établissement de tarifications au niveau national. Le septième chantier concerne enfin l'adaptation des collaborateurs aux nouveaux métiers.


Et pour prouver que leur train était d'ores et déjà en marche, les CCI ont ouvert les portes de leur forum à certains de ces entrepreneurs nouvelle génération. Parmi eux, Laure Wagner, la première collaboratrice de la licorne Blablacar ou encore Rand Hindi, le fondateur de la startup Snips, ont tenté d'expliquer certains paradoxes de cette nouvelle économie. Et notamment l'absence de corrélation entre succès et rentabilité. "C'est notre position de leader et pas notre rentabilité qui ns permet ce matin de lever 200M $", a ainsi commencé Laure Wagner. Idem du côté du jeune docteur en sciences. "L'incrédulité domine quant aux bouleversements de l'intelligence artificielle sur l'industrie. Et pourtant, nous serons, d'ici cet été, leader sur le très porteur segment de l'intelligence sur mobile. C'est en France que ça se passe et ça, ce n'est pas rien", s'est-il félicité.


Fier, le directeur général délégué de Lucibel, François-Xavier Oliveau l'était également. Il faut dire que son segment, celui des leds, explose au-delà des prévisions les plus optimistes. Mais tourné, lui aussi, vers l'avenir, l'entrepreneur pense déjà à demain. "Notre solution LIFI, c'est-à-dire de wifi par la lumière, nous ouvre des portes encore inexplorées", a-t-il affirmé.

Et pour accompagner au mieux l'ensemble de ces initiatives, les CCI, a rappelé Patrick Beauduin, chef de projet e-CCI à Bordeaux et professeur à Kedge Business School, "doivent établir un dialogue permanent avec les entreprises via le numérique."