Mon compte Devenir membre Newsletters

Les indépendants et entrepreneurs se disent trop exposés aux risques et aux contraintes

Publié le par

Les revenus, la protection sociale et la couverture retraite sont les trois risques principaux mis en avant par les indépendants et les entrepreneurs, d'après le 1er baromètre Agipi et Opinion Way. En parallèle, ils déplorent l'absence de reconnaissance de leur statut par les politiques.

Les indépendants et entrepreneurs se disent trop exposés aux risques et aux contraintes

Trop de risques pèsent sur les indépendants et les entrepreneurs, selon le premier baromètre Agipi et OpinionWay, publié début avril 2017. Les revenus non régulier (71 %), la gestion de la protection sociale (68 %) ainsi que la couverture retraite sont les trois principaux dangers auxquels sont exposés les entrepreneurs indépendants, selon eux.

Les risques liés à leur santé sont également une de leur préoccupation. Ils sont 65 % à se dire inquiets par une incapacité de travailler ou par des maladies liées au stress pour un dirigeant sur deux. La crainte de ne pas être en capacité de subvenir aux besoins de leur famille est élevée, pour trois entrepreneurs sur cinq. Pire, si un tiers s'estime en mauvaise santé ou stressés aujourd'hui, ils sont la moitié à être convaincu de ne pas avoir les moyens de mieux se protéger.

Absents du débat public

Pourtant, la prise de risque fait partie intégrante de la vie d'un entrepreneur. Ils sont, en effet, enclins à se mettre en danger au profit de leur réussite professionnelle. 92 % des chefs d'entreprise indépendants et artisans-commerçants s'estiment, en effet, prêts à prendre des risques, alors que contrairement aux idées reçues, ce n'est pas l'appât du gain qui guide leur appétit entrepreneurial mais davantage la liberté d'entreprendre (73 % contre 19 %). Si cette capacité à s'exposer est assumée, il déplore à une très large majorité (93 %) que les politiques ne la reconnaissent pas.

Le baromètre met en avant, par ailleurs, les difficultés auxquelles font face les dirigeants de TPE sur leur avenir et notamment leur couverture en matière de retraite. Deux tiers craignent une baisse de leur revenu lors du passage à la retraite, qu'ils prévoient, pour une majorité, après 65 ans.

Alors que l'élection présidentielle approche, les entrepreneurs et indépendants ne s'estiment pas représentés (80 %) dans le débat public, et encore moins dans les programmes des candidats (89 %).

Méthodologie :
Le 1er baromètre AGIPI Opinion Way a été réalisé du 17 octobre au 7 novembre 2016 auprès d'un échantillon de 803 indépendants chefs d'entreprise et artisans-commerçants dirigeant des effectifs compris entre 0 et 9 salariés.