Mon compte Devenir membre Newsletters

Les 5 priorités du gouvernement pour rapprocher École et entreprise

Publié le par

La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté son plan pour rapprocher l'école de l'entreprise, le 2 décembre. Stage des chefs d'établissements en milieu professionnel, Mooc pédagogique pour les entreprises, réserve citoyenne... Plusieurs mesures seront déployées dès 2016.

Les 5 priorités du gouvernement pour rapprocher École et entreprise

© Benjamin Géminel

Au-delà de l'éducation et de l'accès à la culture, comment l'école peut-elle accompagner au mieux l'insertion professionnelle et sociale des jeunes dans la vie active ? Pour la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, la réponse se trouve notamment dans le rapprochement du milieu scolaire avec l'entreprise. Deux mondes encore très cloisonnés qui gagneraient à davantage se connaître et se rencontrer. Mercredi 2 décembre 2015, la ministre a ainsi présenté une douzaine de mesures dans ce but, articulée autour de cinq priorités.

Celles-ci s'inspirent des recommandations du Conseil national éducation-économie (CNEE) ainsi que du rapport de Christiane Demontès, chargée de la mission évaluation des partenariats de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur avec le monde économique pour l'insertion professionnelle des jeunes. Passage en revue.

1. Renforcer les liens entre élèves et monde professionnel

Le gouvernement compte améliorer la mise en relation entre élèves à la recherche d'un stage et entreprises. Parmi les mesures retenues, des pôles de stages vont être déployés sur l'ensemble du territoire. Animés par des jeunes en service civique, ces pôles auront pour vocation d'aider les élèves à trouver leurs stages, dès janvier 2016.

Les stages de 3ème seront de même mieux encadrés avec la mise en place d'une préparation systématique pour l'élève (fixation d'objectifs, apprentissage de la collecte et de la hiérarchisation des informations, etc.) et la création d'un Mooc (cours en ligne) dédié aux entreprises pour améliorer l'accueil et l'intégration des jeunes. Des passerelles entre milieu éducatif et professionnel vont par ailleurs être renforcées (ex : visite d'entreprise, projet pédagogique basé sur l'esprit d'initiative, etc.).

2. Mieux répondre aux besoins des entreprises

Autre annonce, la mise en place de six nouveaux campus des métiers et des qualifications pour une durée de quatre ans : en région Poitou-Charentes pour la filière de la production culinaire terre-mer et gastronomie, en région PACA pour la filière de la relation client, en Bretagne pour les technologies et usages numériques, en Nord-Pas-de-Calais pour les filières du ferroviaire, de l'industrie automobile et de l'éco-mobilité, en région Centre pour les industries cosmétiques et pharmaceutiques et en région Midi-Pyrénées pour la filière de l'aéronautique et du spatial. Lancés en 2013, ces pôles d'excellence ont pour vocation de mettre en réseau les acteurs d'une même filière professionnelle (lycée professionnel, CFA, université, laboratoire de recherche, entreprises, etc.).

Début 2016, sera par ailleurs lancé le premier conseil sectoriel national dédié à la filière numérique. Rassemblant acteurs de l'enseignement supérieur et de professionnels du secteur, sa vocation est d'analyser les besoins en compétences et l'évolution future des métiers et qualifications. L'objectif : accompagner au mieux ces changements au niveau des programmes d'enseignement et d'insertion professionnelle mais aussi des synergies entre mondes de la recherche et de l'entreprise. D'autres conseils sectoriels nationaux seront instaurés par la suite.

3. Améliorer la connaissance réciproque entre les représentants de l'éducation nationale et les entreprises

Dès 2016, les chefs d'établissement scolaires et les inspecteurs devront obligatoirement suivre un stage en entreprise, dans le cadre de leur formation. Création d'un kit d'accompagnement pour les professeurs et entreprises, mise en place d'un module de formation sur l'esprit d'entreprendre du primaire au lycée... Plusieurs mesures vont être déployées afin de renforcer la connaissance mutuelle de ces deux milieux.

4. Inciter les salariés à rejoindre la réserve citoyenne de l'Éducation nationale

Dans ce même esprit, le gouvernement souhaite davantage promouvoir la réserve citoyenne de l'Éducation nationale auprès des salariés. Ce dispositif permet à chacun de se porter bénévole pour intervenir en milieu scolaire afin de partager ses valeurs, ses engagements et son expérience.

5. Piloter la relation École-Entreprise

Afin de coordonner au mieux toutes ces actions, un dispositif de pilotage national réunissant l'ensemble des ministères et acteurs concernés sera mis en place dès juin 2016. En régions, ce seront les comités locaux École-Entreprise (CLEE) qui se chargeront du bon déploiement du plan. Seize académies en sont déjà dotées et treize de plus doivent en créer d'ici fin 2016.