Mon compte Devenir membre Newsletters

Les salariés français veulent des dirigeants impliqués dans la vie de la cité

Publié le par

69% des salariés français souhaitent que leur patron s'implique dans le nouveau gouvernement. C'est ce que révèle une étude OpinonWay commandée par l'éditeur de logiciels Salesforce.

Les salariés français veulent des dirigeants impliqués dans la vie de la cité

En élisant Emmanuel Macron à la tête de l'État, certains français et françaises ont émis le souhait implicite de voir une personnalité favorable à l'entrepreneuriat gouverner. À l'inverse, afin de sonder quel regard portent les salariés français sur l'implication de leur dirigeant dans les affaires politiques, Salesforce publie en mai 2017 une étude réalisée avec OpinionWay : "Les salariés français et le nouveau rôle du dirigeant d'entreprise". Surprise : l'engagement des patrons dans la vie de la cité serait appréciable pour trois salariés français sur quatre.

Le plébiscite des patrons de TPE et PME

Un tel intérêt pour des chefs d'entreprise engagés soulève des questions quant à l'appréciation de leur rôle par leurs salariés. Il s'agit pour le dirigeant de montrer sa capacité à endosser des responsabilités plus larges et de rendre, par la même occasion, les salariés "fiers" des actions menées et de les inspirer. 55% des salariés déclarent d'ailleurs être fiers de leur patron. Pour trois salariés sur quatre, les actions menées par leurs dirigeants sont approuvées. Seuls 6% jugent qu'ils ne remplissent pas leur rôle.

Un constat : plus les entreprises sont de petite taille (moins de cinquante personnes) plus les salariés ont une opinion favorable de leurs dirigeants. Le ratio petites et moyennes entreprises et grandes entreprises est de 77% d'avis positifs contre 70%. 77% des salariés sondés déclarent d'ailleurs ne jamais avoir envisagé de changer d'emploi à cause de leur dirigeant.

Montrer l'exemple

41% des salariés répondants considèrent que le rôle de leur patron devrait dépasser leurs attributions classiques et 70% d'entre eux aimeraient que leur dirigeant s'implique dans un véritable engagement (environnemental et écologique, entre autres). Pour 62%, l'implication dans des causes sociétales serait un plus (laïcité, égalité hommes/femmes/lutte contre les discriminations). Le tout pour montrer l'exemple.

Toutefois, la politique a proprement parler n'est pas le domaine de prédilection des salariés français. Ils sont 19% à estimer que leur patron devrait exprimer des réactions à des débats, lois et décisions publiques ou privées.

En revanche, 69 % d'entre eux aimeraient que leur patron prenne part au gouvernement en place. Ils sont 84% à le penser parmi les électeurs d'Emmanuel Macron et de François Fillon et 53% des électeurs de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon.

Méthodologie :

L'étude "Les salariés et le nouveau rôle du dirigeant d'entreprise" réalisé par OpinionWay pour Salesforce a été menée du 26 avril au 2 mai 2017 auprès d'un échantillon de 1011 personnes représentatives de la population française salariée et âgée de 18 ans et plus. Les résultats du sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude comprises entre 1,5 et 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants.