Mon compte Devenir membre Newsletters

[Manifeste] Fières d'entreprendre !

Publié le par

Pour la Journée des droits des femmes, le 8 mars, la rédaction et Frédérique Clavel, entrepreneuse et fondatrice de Paris Pionnières, s'engagent pour l'entrepreneuriat féminin. Nous l'affirmons : il est temps d'en finir avec les préjugés auxquels se heurtent celles qui osent entreprendre.

[Manifeste] Fières d'entreprendre !

Il est faux de dire que les femmes ne sont pas attirées par la création d'entreprise ! Marre de voir les comités de direction et les conseils d'administration désertés par le "sexe faible". Marre de constater que le premier frein à l'entrepreneuriat féminin au XXIème siècle reste la peur de ne pas être à la hauteur. Nous prenons aujourd'hui la parole pour toutes celles qui se heurtent chaque jour aux préjugés lorsqu'elles ont l'audace de créer ou de reprendre une entreprise.

>> D'accord avec le manifeste ? Signez notre pétition en ligne !

A toutes les idées reçues, voici ce que nous répondons :

Il paraît que... "Les femmes n'ont pas d'ambition"

Un entrepreneur sur trois est une femme. C'est peu. Manque d'ambition ? Méfiez-vous de ce constat trop rapide. Une Sandra Le Grand, fondatrice de Kalidea, nous montre que l'ambition se décline très bien au féminin. Les Pionnières sont aussi un vivier de futures "patronnes d'ETI", aujourd'hui startupeuses à fort potentiel de croissance. Laissons-leur le temps de grandir, de montrer l'exemple et d'essaimer.

L'effet boule de neige aura également lieu lorsque l'égalité des chances sera réelle entre hommes et femmes au sein même des entreprises, et de leurs conseils d'administration. Aujourd'hui pas une femme CEO d'un groupe du CAC 40. Nous avions bien compté sur la présidence d'Isabelle Kocher à la tête d'Engie (ex GDF Suez) mais son p-dg en a décidé autrement...

Il paraît que... "C'est difficile d'être maman et entrepreneuse"

Lors d'une interview dans les années 1950, un journaliste demanda à Yvonne-Edmond Foinant, fondatrice du mouvement des Femmes Cheffes d'entreprise : "Madame, n'est-ce pas trop difficile de concilier votre vie de mère de famille et les responsabilités que vous portez ?" Sa réponse : "Cher monsieur, étant donné que cette question m'est généralement posée par des hommes, je m'interroge quand à leur capacité à gérer de front plusieurs activités".

Depuis, le monde a-t-il réellement bougé ? Imagine-t-on poser cette question aux entrepreneurs pères de famille ? Il est bien souvent plus facile de concilier vies personnelle et professionnelle pour une dirigeante que pour une cadre supérieure. La liberté de gestion de son emploi du temps et l'opportunité de déléguer sont le lot quotidien des entrepreneurs ET entrepreneuses !

Il paraît que... "Les femmes n'ont pas les épaules assez larges pour diriger une entreprise"

Les épaules larges n'ont jamais été un facteur de succès. La résistance, la persévérance, le courage, les femmes en ont heureusement tout autant que les hommes, même si elles l'expriment différemment. Elles préfèrent bien souvent contourner l'obstacle plutôt que de foncer tête baissée au risque de se prendre un mur. Chacun sa tactique.

Il paraît que... "Les femmes n'aiment pas prendre de risques "

Banquiers, business angels et fonds d'investissement, vous qui investissez de façon parcimonieuse sur les projets féminins qui représentent moins de 5% de vos capitaux investis, réjouissez-vous ! En misant sur les femmes entrepreneurs, votre ROI va exploser. Passée une certaine taille, les entreprises dirigées par les femmes sont plus productives et performantes sur la durée. Si vous en doutez, allez consulter le palmarès Women Equity, qui classe chaque année les entreprises en croissance pilotées par des femmes. Oui, les entrepreneuses prennent des risques raisonnés, qui reflètent un sens aigu des responsabilités !

D'autres avant vous ont sauté le pas. En témoignent les levées de fonds des tech entrepreneuses comme Laëtitia Gazel Anthoine, présidente de ConnectThings (9,5 millions d'euros), Isabelle Bordry, fondatrice de Retency (5 millions), Tatiana Jama et Lara Rouyres, cofondatrices de Selectionnist (2 millions) ou Marjolaine Grondin, cofondatrice de Jam (1 million). Sans parler de Céline Lazorthes qui a vendu Leetchi 50 millions d'euros à Crédit Mutuel Arkéa.

Il paraît que... "Les femmes entreprennent uniquement dans les services à la personne"

Non ! La preuve ? Eva Escandon, présidente du réseau Femmes Cheffes d'entreprises a par exemple plutôt opté pour la chaudronnerie avec son groupe SMSM, Sylvie Casenave-Péré (Posson Packaging) l'éco-emballage, Martine Claret (Horus Pharma) l'industrie pharmaceutique...

Sans compter que, derrière un métier catalogué péjorativement de "féminin", se cache bien souvent une logistique zéro défaut. Le processus de fabrication d'Envie de Fraises, marque de vêtements de grossesse piloté par Anne-Laure Constanza, est ainsi réfléchi pour concevoir un nouveau modèle en à peine 17 jours de la maquette à sa commercialisation ! De quoi faire pâlir d'envie les meilleurs de nos ingénieurs, non ?

Il paraît que... "Les femmes sont des hommes comme les autres !"

Non, non et non ! Nous ne sommes pas uniformes dans notre catégorie de femmes mais nous ne sommes pas identiques aux hommes. C'est beau la différence, non ? C'est ce qui fait le charme de l'humanité. Reconnaître les différences, c'est aussi les respecter. C'est en faire une richesse et une source d'innovation majeure !

Alors, Mesdames et Messieurs, financiers, banquiers futurs partenaires et clients, faites-nous confiance, car c'est un pari à tous les coups gagnant. Et vous Mesdames, allez-y, entreprenez, vous avez tous les atouts !!

Frédérique Clavel et la rédaction de Chef d'Entreprise

Frédérique Clavel est fondatrice de Paris Pionnières, présidente de Fédération Pionnières, coprésidente de Mix for Value sas, associée gérante de Fincoach sarl, membre d'Ecollective

Avec le soutien de :

Jean-Marc Barki, gérant de Sealock

Viviane de Beaufort, professeur à l'ESSEC Business School, directrice du Centre Européen Droit et Economie, fondatrice du programme "Governance, Gender and Empowerment"

Hélène Boulet-Supau, cofondatrice et directrice générale de Sarenza

Agnès Bricard, présidente fondatrice de la Fédération Femmes Administrateurs

Bertile Burel, cofondatrice et gérante de Wonderbox

Sylvie Casenave-Péré, présidente de Posson Packaging

Anne-Laure Constanza, fondatrice et présidente d'Envie de fraise

Eva Escandon, présidente nationale FCE France, p-dg du Groupe SMSM

Anne-Sophie Eymeoud, directeur général Rothschild Belgique

Maud Fourier-Ruelle, fondatrice et gérante de Matemonsac

Pascale Guasp, fondatrice et présidente de ElssCollection

Philippe Hayat, cofondateur de Serena Capital, fondateur de 100 000 entrepreneurs

Isabelle Lamothe, dga Altedia

Sandra Le Grand, fondatrice et présidente de Kalidea

Brice Lionnet, président du directoire d'Isatis Capital

Margaret Milan, fondatrice Eveil & jeux (Oxybul)

Evelyne Platnic Cohen, fondatrice et gérante de Booster Academy

Delphine Remy-Boutang, fondatrice et présidente de the bureau

Claire Saddy, présidente de Rhône-Alpes Pionnières

Grégoire Sentilhes, président de Citizen Entrepreneurs

Patrick Soghomonian, p-dg de Seprolec

>> D'accord avec le manifeste ? Signez notre pétition en ligne !