En ce moment En ce moment

"Un élément perturbateur", prix du roman d'entreprise et du travail 2018

Publié par le - mis à jour à
'Un élément perturbateur', prix du roman d'entreprise et du travail 2018

Le 9e Prix du roman du roman d'entreprise et du travail a été attribué, jeudi 29 mars 2018, à Olivier Chantraine pour son ouvrage "Un élément perturbateur". Il remporte un chèque de 3 000 euros.

  • Imprimer

Olivier Chantraine, avec son ouvrage "Un élément perturbateur" (Gallimard), remporte le Prix du roman d'entreprise et du travail 2018. Il devient le 9ème grand gagnant de ce prix. Le romancier s'est distingué à l'issue d'une deuxième vague de lecture et s'est vu remettre le Prix, jeudi 29 mars, au Ministère du Travail, par un jury de 17 personnalités.

Ce prix, lancé en 2009 par le Groupe Technologia à partir d'une idée de Place de la médiation, récompense chaque année des auteurs ayant édité des ouvrages sur la thématique du travail et de la vie de bureau. La finale opposait deux autres auteurs, choisis pour le regard et parti-pris qu'ils portaient sur le monde du travail d'aujourd'hui et de demain : Timothée Demeillers avec "Jusqu'à la bête" (Editions Asphalte) et Eduardo Berti avec "Une présence idéale" (Editions Flammarion)

Olivier Chantraine remporte un chèque de 3 000 euros à l'issue de ce prix. Après une belle première partie de carrière dans le commerce qui l'a conduit jusqu'au poste de responsable innovation Europe dans une multinationale, cet ancien cadre parisien opère un changement de vie radical. Il retrouve sa Provence d'enfance et se consacre désormais uniquement à ses projets d'écriture. "Un élément perturbateur" est son premier roman.

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

Actualités

Par Amélie Moynot

La PME de croissance Kerlink, fournisseur de services pour l'IoT, a reçu, mardi 11 juillet 2018, le prix de la PME des trophées Futur40, qui [...]