Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] "Parlons des entrepreneurs plutôt que des politiques"

Publié le par

Dans cette tribune, Tanguy Desandre, fondateur de Ma place en crèche, exhorte les journalistes à s'intéresser non pas aux politiques, mais plutôt aux entrepreneurs qui, eux, changent véritablement le monde qui nous entoure.

[Tribune] 'Parlons des entrepreneurs plutôt que des politiques'

Les journalistes se lassent de parler des entrepreneurs et des entreprises paraît-il... Cela fait 30 ans que je lis les mêmes articles sur les hommes politiques qui pourtant n'ont rien produit d'absolument nouveau. Depuis 30 ans, les mêmes acteurs : Fabius, Juppé, Hollande, Royal, Aubry... Depuis 30 ans, les mêmes bassesses politiques, stratégies médiocres, pseudo-scandales et autres manoeuvres. Depuis 30 ans, une collusion entre médias et politiques, résultat de promotions communes, de relations intimes ou de filiations. Le sujet pourrait nous passionner si les acteurs de cette série sans fin étaient productifs, mais pendant ce temps, les débats restent les mêmes (cette semaine, dépénalisation du cannabis: whoua enfin du neuf !). Les gens sont las de ces politiques et de si piètres résultats. Et je lis ça et là qu'il est lassant de lire sur les start-up et les idées qu'elles peuvent injecter dans toute l'économie française ?

L'économie française est portée par les TPE, PME et ETI, les innovations sont engendrées par ces entreprises et leurs fondateurs, les progrès les plus dingues sont créés par les entreprises : je pense au coeur artificiel de Carmat, aux robots Aldebaran. Est-ce Arnaud Montebourg ou Xavier Niel qui a le plus changé la vie des Français? Jean-Marc Ayrault ou Frédéric Mazzella? Les sujets des entreprises sont plus riches, plus nombreux, plus divers et plus constructifs que les sujets politiques dont les journalistes traitent quotidiennement.

Je suis entrepreneur. Amis journalistes, continuez votre formidable travail de recherche, vous pouvez nous ouvrir des pans entiers d'imagination et de découvertes. Ne vous contentez pas de la facilité consistant à commenter la vie médiocre de nos gouvernants. Ne participez pas à cette médiocrité en lui donnant crédit. L'entreprise, c'est la vie professionnelle de vos lecteurs, l'entreprise, c'est leur vie de tous les jours qu'elle transforme... l'entreprise, c'est la vie ! Pourtant, les mises en avant de ces entrepreneurs qui font le PIB français sont trop rares. Et aujourd'hui, il serait de bon ton de tirer à boulets rouges sur les start-up et tous ces jeunes qui rêvent d'entreprendre et de se lancer pour créer de la valeur et apporter une dynamique à notre pays? Le tout, sur le territoire français, avec des fonds apportés par d'autres entrepreneurs français et pour des projets qui demain paieront des impôts en France. Mais je crois rêver.

La France a besoin de cette dynamique et de tous ces projets. Qu'ils soient embryonnaires ou incompris, ils doivent être accompagnés car entreprendre, c'est la vie. Eh non, je le dis et le répète, tous les entrepreneurs et les porteurs d'idées n'ont pas tous comme seule envie de faire un "exit" ou une "IPO" pour s'enrichir individuellement. Beaucoup veulent développer un business pour donner un sens à leur vie et mener un projet collectif vers la réussite. Tous ne veulent pas grandir à l'infini mais beaucoup veulent avant tout croître pour durer. Je crois que nous ne parlons pas assez des entrepreneurs, de nos réussites, de nos difficultés et de la lourde responsabilité qui pèse sur nos épaules pour la croissance de la France. Tout cela, bien souvent, avec le sentiment d'être freiné par les politiques et leurs décisions politiciennes favorisant leurs agendas individuels et des médias tirés vers le bas pour de l'audience.

L'auteur

Tanguy Desandre est le fondateur de Ma place en crèche.

Mot clés :

Tanguy Desandre