Mon compte Devenir membre Newsletters

Présidentielle 2017 : 4 mesures de Marine Le Pen pour les entreprises

Publié le par

Dans le cadre de l'élection présidentielle, Chef d'Entreprise vous présente les programmes économiques de tous les candidats. Jeudi 5 janvier 2017, à l'occasion d'une convention organisée par deux collectifs proches du FN, Marine Le Pen a présenté les orientations de son projet pour les PME.

Présidentielle 2017 : 4 mesures de Marine Le Pen pour les entreprises

"Je souhaite que mon programme permette de dire 'Heureux comme un entrepreneur en France'' ". C'est ce qu'a déclaré Marine Le Pen lors de la convention Marine 2017, organisée par Croissance Bleu Marine et Audace, deux collectifs proches du Front National, jeudi 5 janvier 2017 à Paris.

La candidate du FN à l'élection présidentielle de 2017 est intervenue en clôture de l'événement pour évoquer une série de mesures en faveur des PME et de l'innovation, alors même qu'elle prévoit de dévoiler plus longuement son programme début février à Lyon.

"Ce qui motive l'entrepreneur, c'est le goût de la liberté et le besoin débordant de construire", a affirmé la chef de file du FN.

Voici les principales mesures évoquées pour soutenir les entreprises françaises.

1. Mise en place d'un guichet unique pour les TPE et PME

La présidente du FN souhaite faciliter les échanges entre l'administration française et les entreprises. Pour fluidifier les démarches des TPE et PME, Marine Le Pen propose la mise en place d'un guichet unique sur les domaines fiscaux, sociaux et juridiques. "Ce guichet unique sera le trait d'union entre les entreprises et les administrations", a-t-elle justifié.

Selon les propositions du collectif Audace, les administrations concernées seront notamment l'Insee, les greffes du tribunal de Commerce, les CCI et CMA, ainsi que l'Urssaf, à travers un passeport numérique géré par le Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

2. Développement des financements bancaires et participatifs

S'exprimant sur la question du financement des petites et moyennes entreprises, la candidate du FN est favorable à la création de "dispositifs de financements innovants pour orienter l'épargne des Français vers les entreprises françaises", à travers le financement participatif.

Par ailleurs, Marine Le Pen souhaite que les banques s'engagent davantage auprès des entreprises et dans "l'économie réelle", à travers l'augmentation de prêts. Elle a notamment critiqué le délaissement des entreprises au profit d'une finance spéculative. Une mesure également formulée, parmi les dix propositions du collectif Audace, qui émet l'idée qu'une "TPE ou PME débitrice au-delà des plafonds autorisés devra se voir proposer par sa banque une solution de prêts de trésorerie".

3. Création d'un fonds d'investissement pour les start-up

Marine Le Pen souhaite aider les jeunes entreprises à se financer, en créant un fonds d'investissement pour les start-up naissantes, qui offrirait une source de financement complémentaire aux prêts bancaires. "Un fonds pour les start-up de la santé sera créé en partenariat avec Bpifrance, conditionné à un engagement de l'entreprise de rester sur le sol français", a-t-elle précisé.

4. Refonte du RSI

"Il est temps d'en finir avec ce RSI qui conduit trop souvent au RSA !" a tempêté la présidente du FN. Pour cela, elle souhaite organiser des assises avec les partenaires concernés, qui auraient comme objectif de "refondre complètement le RSI" afin d'"offrir un bouclier social aux indépendants". Marine Le Pen souhaite également donner la possibilité aux artisans, commerçants et autres bénéficiaires du RSI de s'affilier au régime général, ce qui est à l'heure actuelle illégal.

Par ailleurs, Marine Le Pen a également insisté sur sa volonté de contrôler plus strictement les délais de paiement pour permettre aux entreprises de faire face à leurs problèmes de trésorerie. En parallèle, elle prône la mise en place des dispositifs pour éviter que les entreprises ne soient reprises par des fonds "vautours", mesure dont elle n'a pas encore précisé les contours.

Enfin, elle a affirmé, tout au long de son discours, un programme de défense des intérêts économiques français. "Le salut de nos entreprises passe par le patriotisme économique. Pour cela, nous devons retrouver notre indépendance !", a-t-elle martelé.

Vous pouvez retrouver l'intégralité du discours de Marine Le Pen (à partir de 1h53') ainsi que les interventions des deux collectifs via notre live Facebook ci dessous:


Rendez-vous le 10 janvier 2017 pour découvrir les programmes des candidats à la primaire de la gauche.