Mon compte Devenir membre Newsletters

Remaniement : de nouvelles têtes au gouvernement

Publié le par

Le nouveau gouvernement Valls a été annoncé jeudi 11 février 2016. Emmanuelle Cosse prend la tête du ministère du Logement. François Hollande a également nommé Clotilde Valter, secrétaire d'État auprès de la ministre du Travail, de l'emploi pour apporter du renfort à Myriam El Khomri.

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'habitat durable.

© gouvernement.fr

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'habitat durable.

Emmanuelle Cosse, ancienne secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts est devenue jeudi 11 février 2016, ministre du Logement et de l'Habitat durable. Elle succède ainsi à Sylvia Pinel, qui avait déjà annoncé sa volonté de quitter le gouvernement.

François Hollande a également nommé Clotilde Valter, secrétaire d'État auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage, qui viendra apporter du renfort à Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. L'ancienne Secrétaire d'État chargée de la Réforme de l'État et de la Simplification auprès du Premier ministre (de juin 2015 à février 2016) aura notamment en charge la mise en oeuvre du plan 500 000 formations à destination des demandeurs d'emploi.

À noter aussi que Ségolène Royal reste à son poste de ministère de l'Écologie, et devient plus précisément ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat.

Et après?

Quelques heures après l'annonce du remaniement ministériel, François Hollande est intervenu sur les plateaux télévisés de TF1 et France 2. Il a notamment apporté des précisions sur la réforme du code du travail, qui sera présentée le 9 mars prochain. Le président de la République souhaite ainsi donner aux entreprises les moyens de pouvoir adapter le temps de travail et l'organisation du travail, et introduire le référendum d'entreprise en cas de blocage. Plus de souplesse et de sécurité donc. François Hollande a également évoqué une loi pour l'entrepreneuriat qui sera présentée par les ministres Michel Sapin et Emmanuel Macron, sans toutefois en dire plus.