Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Réseau Entreprendre a accompagné 10 000 entrepreneurs en 30 ans

Publié le par

En 2016, le Réseau Entreprendre a fêté ses 30 ans. Une année "clé" pour réaliser sa 13e étude d'impact et mesurer l'influence de son engagement. De quoi suivre au passage les choix de modèles économiques favorisés par les chefs d'entreprise et saisir le profil "type" du dirigeant accompagné.

Le Réseau Entreprendre a accompagné 10 000 entrepreneurs en 30 ans

En trente ans d'existence, le Réseau Entreprendre a étendu sa toile avec 118 implantations dans dix pays. Au total, 10 000 entrepreneurs ont été accompagnés et ont généré 100 000 emplois. Des "success-stories" d'entreprises ont vu le jour au sein du réseau telles que celles de ManoMano, Michel et Augustin, Babilou, Cheerz, My Little Paris, Guest to Guest, MonAlbumPhoto.fr, Le Chocolat des Français...

Sur le principe, le réseau accompagne la croissance de jeunes entreprises, portées par des pairs expérimentés. Le principe : "pour créer des emplois, créons des employeurs". Leur objectif est de créer 10 000 emplois en 3 à 5 ans.

Dans le cadre de ce soutien, des fonds sont accordés aux entreprises accompagnées. En 2016, le Réseau Entreprendre a enregistré une chute de 24% de son plan de financement. Elle est attribuée à une évolution sectorielle (l'essor du numérique et des services et une baisse de création d'entreprises du secteur industriel), ainsi qu'au déclin du nombre de reprises. Cela représente une chute de 14 % des besoins financiers moyens recherchés en 2016 par rapport à 2015.

En moyenne, les montants recherchés avoisinent 347 000 euros. Les 1000 nouveaux lauréats sélectionnés chaque année pour intégrer la promotion du Réseau Entreprendre bénéficient de prêts d'honneur à hauteur de 30 000 à 50 000 euros, soit un investissement de 22,4 millions d'euros pour la dernière promotion accompagnée. Cette dotation facilite leur développement : "Il y a un effet levier auprès des banques. Nos lauréats n'ont ensuite pas de problèmes pour lever des fonds en général", précise Dominique Jeske, présidente du Réseau Entreprendre.

Le réseau comprend 14 000 dirigeants et la méthode d'accompagnement est bien ficelée : les projets sont suivis de deux à trois ans par un pair, des réunions ont lieu tous les trimestres pour définir les points cruciaux à travailler. Les dirigeants accompagnants sont bénévoles et ne prennent pas de parts au capital de l'entreprise accompagnée.

Profil type du lauréat

D'après l'étude d'impact 2016, 43% des lauréats deviennent des PME. De 2011 à 2016, les promotions accompagnées ont enregistré un chiffre d'affaires moyen de 103 000 euros en 2016 et 20% d'entre elles ont un CA supérieur à 1,5 million d'euros. Les lauréats des cinq dernières promotions ont créé 27 000 emplois, soit 11,6 emplois en moyenne par entreprise et 90 % de ces emplois sont des CDI à temps plein. 80% des lauréats des cinq dernières années pensent embaucher lors des douze prochains mois. Parmi l'ensemble des lauréats, en 2016, 35% étaient repreneurs d'entreprise.

L'étude démontre qu'au bout de trois ans, 91% des entreprises du Réseau Entreprendre sont toujours en activité. A cinq ans, ce chiffre tombe à 86%, ce qui reste au-dessus de la moyenne nationale, d'après une enquête SINE réalisée en 2010. Le lauréat est également de plus en plus jeune : le Réseau Entreprendre enregistre une hausse de 4% des jeunes de moins de trente ans sur les dix dernières années, sans compter les autoentrepreneurs. Il s'agit exclusivement de projets affichant une intention de six créations d'emplois en moyenne.

La part de femmes augmente progressivement dans les projets accompagnés. Une hausse de 5 % de la part des femmes a été notée sur les dix dernières années mais le chef d'entreprise "type" reste un homme dans 83% des cas. Un chiffre qui s'explique par un écart culturel, d'après Frédéric Jeske, pour qui les femmes mettent encore trop de barrières à leurs ambitions en matière d'entrepreneuriat. "Je me déplace dans les conférences et salons où l'on peut détecter des projets d'entreprise. Les femmes ont davantage tendance à être présentes au Salon des Micro-Entreprises qu'au Salon des Entrepreneurs (SDE). Elles n'osent pas y aller directement. En revanche, elles se lancent sans trop se poser de questions de légitimité en mode start-up", décrit-elle. Des femmes qui sont peu à l'initiative de reprises d'entreprises et agissent surtout dans le secteur des services.

Deux tiers des entrepreneurs se lancent seuls. Ils sont 75% à avoir un niveau bac + 4 et environ la moitié d'entre eux étaient salariés avant de se lancer dans l'entrepreneuriat. L'âge moyen du dirigeant accompagné est de 39 ans. La part de projets dans les services a grimpé de 11% tandis que le secteur industriel chute de 8% en dix ans.

Méthodologie

L'étude d'impact 2016 a été réalisée grâce à l'analyse des données extraites de la base du Réseau Entreprendre, comprenant 4 671 lauréats, croisées aux informations de l'enquête complémentaire en ligne (863 répondants).