Mon compte Devenir membre Newsletters

La revue de presse éco de la semaine (8-12 août)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité cette semaine ? Pas de panique. Nous vous proposons un petit tour de l'actualité économique du lundi 8 au vendredi 12 août 2016. Au menu : forfait social, Facebook, Trump, économie collaborative...

La revue de presse éco de la semaine (8-12 août)

Trump, un vote risqué pour les entrepreneurs

"Je suis tout sauf courageux. Et comme la plupart des entrepreneurs, je n'aime pas les risques." Et c'est pourquoi Gene Mark, dirigeant de l'agence de conseil en management Marks Group, avoue préférer, dans sa tribune sur The Washington Post, Hillary Clinton à Donald Trump. S'il assure que, certes, voter pour la candidate démocrate qui ne remettra en question ni les impôts élevés, ni les régulations gouvernementales, ne représente pas une alternative formidable, le choix n'est, du moins, pas risqué.

Au contraire, si Trump rentre à la Maison blanche, personne "n'a idée de ce qu'il peut se passer. Et ceci constitue un risque énorme", assure le chef d'entreprise avant de conclure : "Sommes-nous prêt à le prendre ? Je n'en suis pas si sûr."

Forfait social : explosion des recettes

Selon l'Agence centrale des organisations de sécurité social (Acoss), la rémunération du forfait social a explosé depuis sa création il y a sept ans. Les Échos indiquent qu'en 2009, les recettes du prélèvement était estimées à 280 millions d'euros. Elles représentent 4,75 milliards d'euros, en 2015.

La raison de ce bond est l'augmentation de l'assiette du prélèvement. Elle a doublé depuis 2009, passant de 16 milliards d'euros à plus de 30 milliards d'euros. Le forfait social, à la charge des employeurs, est un prélèvement sur la participation et l'intéressement ainsi que sur le financement des prévoyances complémentaires et des indemnités de rupture conventionnelle.

Indépendants : les échecs de l'économie collaborative

La liquidation judiciaire, fin juillet, du livreur à domicile Take Eat Easy a ravivé les inquiétudes sur le modèle de l'économie collaborative et notamment le statut social des indépendants.

L'autoentrepreneuriat, condition obligatoire pour travailler auprès des entreprises du secteur, est un réel avantage pour les start-up qui ne s'acquittent pas des charges sociales. A l'inverse, il l'est beaucoup moins pour les travailleurs qui ne bénéficient d'aucune garantie, que ce soit des congés payés, une mutuelles ou l'accès au fonds de garantie des salaires, en cas d'arrêt forcé de l'activité.

Le nombre croissant de travailleurs indépendants inquiète face à l'absence de solutions pour les protéger. A lire (en payant) sur Le Monde.

Le tourisme sous la pression terroriste

Le tourisme en France sera-t-il marqué par une chute vertigineuse de l'activité en 2016 ? Le risque est en tout cas bien réel face à la menace terroriste qui pèse sur le pays. Les chiffres provisoires font état d'une baisse importante dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration. Le trafic de voyageurs est lui aussi sujet à une baisse d'activité.

Pour faire face, le gouvernement doit prendre prochainement des mesures de soutien et de sécurisation en faveur des acteurs du secteur. Par ailleurs, un comité ministériel, sur le sujet, est également prévu en octobre 2016. A lire sur Le Monde.

Facebook cible les spécialistes des "pièges à clics"

Facebook a amélioré son algorithme pour s'attaquer aux sites spécialisés dans les articles racoleurs, c'est-à-dire générant de la déception chez les lecteurs. Concrètement, les employés de la firme ont classé des "dizaines de milliers de titres en s'appuyant sur deux critères : leur caractère informatif et/ou la création de fausses attentes pour le lecteur", explique la correspondante des Écho dans son article.

Ainsi, ce nouveau algorithme fonctionne sur le même schéma que les filtres à spams des boîtes à e-mails.

Pour Facebook, cette modification est une parade "à la baisse du partage de contenus authentiques". De fait, les vidéos et photos sur le quotidien des utilisateurs migrent de plus en plus vers son concurrent Snapchat ou sur ses autres plates-formes, Instagram et Messenger.

TVA : la France s'attaque aux fraudes carrousels

Alors que l'État français compte récupérer, cette année, plusieurs dizaines de millions d'euros après redressement concernant des fraudes à la TVA, la France souhaite traquer et contrer plus largement les fraudes de type carrousel.

Depuis les années 1990, ce type de fraude à la TVA s'établit entre des entreprises françaises et européennes. Elle consiste à percevoir illégalement, à la suite d'une transaction, le paiement de la TVA par l'État français alors que celle-ci n'a pas été reversée par l'entreprise intermédiaire.

Estimée à plusieurs milliards d'euros, cette escroquerie est dans le viseur de députés français qui souhaitent ainsi la mise en place de dispositifs de contrôle des transactions importantes ou douteuses afin d'anticiper les abus et récupérer une manne considérable d'argent. Si la coopération européenne de lutte contre la fraude carrousel s'est renforcée ces dernières années, elle reste inégale en fonction des solutions choisies par les États de l'Union. A lire sur Les Echos.

La start-up News Republic rachetée par des Chinois

L'agrégateur de médias français, News Republic, passe sous le giron chinois. Le développeur d'applications mobiles Cheetah est prêt à débourser 57 millions de dollars pour acquérir l'application bordelaise, selon Les Échos.

Grâce à plus de 1700 partenariats avec des éditeurs de médias du monde entier, News Republic est une application d'agrégation de contenus personnalisés en fonction des centres d'intérêt de ses utilisateurs. L'application revendique 12 millions d'utilisateurs par mois.

Mot clés :

La Rédaction