Mon compte Devenir membre Newsletters

La revue de presse éco de la semaine (25-29 juillet)

Publié le par

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l'actualité cette semaine ? Pas de panique. Nous vous proposons un petit tour de l'actualité économique du lundi 25 au vendredi 29 juillet 2016.

La revue de presse éco de la semaine (25-29 juillet)

La France, championne d'Europe de la fiscalité sur les salaires

La France, championne d'Europe de la fiscalité sur les salaires ? C'est ce que démontre une étude relayée par la presse belge. Quelques données marquantes : les salaires dans l'Hexagone sont taxés à 57,53 % (aucun de nos voisins ne fait "mieux" !), les salariés doivent gagner 235 euros pour en toucher 100, et c'est le 29 juillet qu'ils commencent véritablement à travailler pour eux (l'équivalent de tout ce qu'ils gagnent avant serait prélevé). Tableau et analyse comparative à lire sur Lecho.be.

Les patrons les mieux payés des entreprises cotées sont les moins performants

Et s'il n'y avait pas de corrélation directe entre performance et salaire ? Selon une étude publiée par MSCI, les entreprises dirigées par les CEO les mieux payés, réalisent en moyenne de moins bonnes performances boursières que les sociétés qui accordent des gratifications plus modestes. Pour réaliser son enquête, l'institut s'est penché sur les rémunérations perçues par 800 patrons de quelque 429 entreprises américaines cotées entre 2006 et 2015.

"Ainsi, un investisseur qui aurait misé 100 dollars dans les 20 % d'entreprises les plus généreuses à l'égard de leur dirigeant, en aurait retiré un peu moins de 265 dollars 10 ans plus tard .... Contre 367 dollars s'il avait ciblé les 20% d'entreprises les moins prodigues", explique la journaliste des Échos.

Toujours selon les auteurs de l'étude, cette disparité s'explique par le mode de calcul de la rémunération des CEO qui se fait annuellement, et non sur la durée totale du mandat du dirigeant. Une méthode qui favoriserait donc les décisions court-termistes.

TPE/PME : des pistes pour promouvoir le digital

Le Conseil national du numérique (CNNum) émet des pistes de réflexion afin de promouvoir le numérique et pallier le retard accumulé par les entreprises françaises dans ce domaine. Mounir Mahjoubi, le président du CNNum, évoque plusieurs freins qui expliquent le déficit actuel des PME et TPE françaises dans le développement du digital. Il prône également des solutions à destination des chefs d'entreprise pour remédier au retard.

Selon Eurostat, l'organisme statistique de la Commission européenne, seulement 13,8 % des PME françaises avaient mis en place une solution de vente en ligne en 2015. Un chiffre très faible au regard de la situation des autres pays européens. A lire sur La Tribune.

Prélèvement à la source : Bercy revoit sa copie

Pour le Conseil d'État, le prélèvement à la source comporte des risques d'atteinte à la vie privée, notamment à cause de la transmission des taux d'impositions aux employeurs. Bercy a donc revu sa copie, notamment pour le cas des employés dont le salaire est faible, mais les revenus patrimoniaux élevés.

Concrètement, ces derniers pourront demander à leur entreprise d'être prélevés selon un barème standard, puis de régulariser le solde de leurs impôts a posteriori, directement auprès de Bercy. A lire dans Les Échos.

La France compte 700 000 emplois saisonniers

Ils sont particulièrement difficiles à estimer avec les outils statistiques existants. Mais les emplois saisonniers s'élèveraient à environ 700 000 en France selon une étude de France Stratégie, organisme de réflexion rattaché à Matignon. Un "ordre de grandeur" prenant en compte les contrats saisonniers, de vendanges et de la fonction publique territoriale.

L'étude met également l'accent sur le caractère précaire de ces emplois : souvent de courte durée, à temps partiel, rémunérés au SMIC, ou encore avec peu de formation. A lire sur Les Échos.

Plus de 30 000 ruptures conventionnelles par mois depuis le début de l'année

Près de 200 000 ruptures conventionnelles - plus de 30 000 par mois - ont été signées au premier semestre 2016 selon le ministère du Travail. Soit une hausse de 13 % par rapport à la même période l'année dernière. Alors que le dispositif a perdu en attractivité pour les salariés ces deux dernières années, ces derniers sont pourtant, dans plus de la majorité des cas, à l'origine de la demande de rupture, souvent pour un motif lié à la dégradation de leurs conditions de travail.

Une situation dont s'accommodent également les employeurs, qui n'ont pas, alors, à donner de motif de rupture pour un CDI, évitent les prudhommes ainsi que la mise en place d'un plan social. A lire sur le site de BFM TV.

Plongée décalée dans les coulisses d'une start-up de la tech

Quand un ancien journaliste de Forbes et Newsweek se fait embaucher, à 50 ans, après un licenciement, dans une start-up en vue de la côte est des Etats-Unis... Cela donne un livre de témoignage à "l'humour corrosif" doublé d'une "réflexion socio-économique" sur cet univers, dont Rue 89 résume les meilleurs passages.

Jeunesse des dirigeants, ambiance teenager (voire complètement immature) régnant dans les locaux (murs orange, distributeurs de bonbons, hamacs, ours en peluche en réunion...), codes culturels "grotesques" de l'entreprise... Tout y passe, et c'est drôle. A lire sur Rue 89.

Le gouvernement annonce des aides pour l'économie niçoise

L'attentat du 14 juillet à Nice a un impact direct sur l'économie locale. C'est pourquoi Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, Martine Pinville, secrétaire d'État au Commerce et à l'Artisanat, et Matthias Fekl, secrétaire d'Atat chargé du Commerce extérieur et de la Promotion touristique ont annoncé un programme de soutien économique à la région.

Concrètement, le commerce affiche une baisse de son chiffre d'affaires de 30 à 40 %. L'hôtellerie, la restauration et les établissements de plage ont été également impactés. Selon les annonces des ministres, les professionnels concernés pourront bénéficier d'un report ou d'un lissage des cotisations sociales et fiscales. Ils pourront aussi se rapprocher de Bpifrance en cas de besoins de trésorerie. Un numéro d'appel unique sera mis à leur disposition et la cellule de continuité économique assurera un suivi hebdomadaire des dossiers. Lire la suite sur Les Échos.

RSI : l'Igas pointe des dysfonctionnements

L'Inspection générale des affaires sociales (Igas) pointe dans un rapport les efforts à fournir pour parvenir à un meilleur fonctionnement du RSI. Si l'Igas avance que " le RSI a atteint 62 % de ses objectifs appréciés à l'aune des indicateurs de résultat ", elle met en avant les dysfonctionnements persistants de l'interlocuteur unique et révèle même qu'il complique la gestion des usagers. Par ailleurs, le rapport pointe l'inefficacité du recouvrement des créances de la structure ou encore des courriers incompréhensibles adressés aux cotisants.

La semaine dernière, un sondage commandé par la Cour des comptes révélait qu'une entreprise sur deux n'était pas satisfaite par les services de RSI. À lire sur Les Échos.