Mon compte Devenir membre Newsletters

Améliorer qvt et performance avec le titre-restaurant !

Publié le par
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?

La mouvance de la qualité de vie au travail créé des interrogations auprès des chefs d'entreprise : même convaincus du lien avec la performance, commerciale notamment, mettre en place des actions efficaces, satisfaisantes pour les salariés sans grever le budget ?

Améliorer qvt et performance avec le titre-restaurant !

Pour être efficace, il faut donc faire des choix " gagnant-gagnant " : qui rencontrent les besoins des salariés, sans mettre en péril l'organisation de l'entreprise.

Au même titre que la mutuelle, le titre-restaurant est en bonne position au classement des actions menées et des avantages préférés de leurs bénéficiaires.

Inscrits dans l'histoire

Depuis 1913, les employeurs sont tenus de proposer une structure dédiée aux déjeuners des salariés. L'arrivée du titre-restaurant dans les années 60 offre une alternative efficace : beaucoup moins coûteux que l'aménagement et la maintenance d'espace dédiés, il permet aux 3,5 millions de bénéficiaires de choisir le lieu et le " menu " de leurs déjeuners.

Nos préoccupations de qualité de vie au travail sont centenaires !

La pause-déjeuner, un sas de décompression

La coupure du midi permet de décompresser et de tisser du lien social entre collègues.

Par ailleurs, le coût d'un repas hors du bureau toute la semaine n'est pas négligeable, et les salariés les plus défavorisés pourraient faire le choix de sauter le repas s'ils n'ont pas de solution économiquement viable. Un choix qui pourrait avoir des conséquences sur leur santé et leur performance. Le titre restaurant permet de diviser par deux le budget mensuel du repas de midi pour les salariés au SMIC.

L'exonération de charges dont bénéficie l'employeur le rend accessible, et permet au salarié de bénéficier d'un vrai pouvoir d'achat supplémentaire.

Une différence pour recruter et fidéliser

Pour attirer et fidéliser les talents, les avantages sociaux comptent. Selon l'enquête Sodexo/TNS Sofres de 2014, 66 % des dirigeants ont constaté une amélioration de la réputation de leur entreprise et 46 % d'entre eux pensent que c'est un facilitateur de recrutement.

Ce complément de revenu non imposable (jusqu'à 1 176 euros par an) séduit donc près de 80 % des salariés et peut vous permettre de faire la différence dans un processus de recrutement.

Qu'il s'agit donc de santé des salariés, de mise en place d'actions efficaces, de performance, ou de gestion des ressources humaines, le titre-restaurant est un véritable atout de qualité de vie au travail.