En ce moment En ce moment

Artisans et commerçants plébiscitent l'apprentissage

Publié par le

Une nouvelle étude confirme l'engouement du secteur de l'artisanat et du commerce pour les formations en alternance.

  • Imprimer

Les artisans et commerçants interrogés par l'observatoire Ifop pour Médicis ont une nouvelle fois manifesté leur attachement à l'apprentissage. Une formation perçue unanimement (96 %) comme efficace et facilitant l'entrée des jeunes dans la vie active. Un sentiment positif qui va contre l'idée préconçue, encore présente chez un tiers des Français (34 %), que ce mode de formation est réservé aux élèves qui ne réussissent pas dans les filières classiques.

Une formation qui mène à l'emploi

Parmi les professionnels déclarant avoir recruté un apprenti à l'issu de son contrat d'apprentissage, soit 40 % des personnes interrogées, la moitié l'a fait par le biais d'un CDI. Une pratique plus développée dans l'artisanat (53 %) que dans le commerce (48 %), le BTP étant le secteur qui recrute le plus avec 58 % de réponses positives. Par ailleurs, les professionnels n'ayant pas embauché leur apprenti à la fin de sa formation le justifient surtout pour des raisons économiques. Ils sont 38 % à parler d'une activité économique insuffisante et 21 % à mettre en cause les charges trop importantes que représente un recrutement en CDI. Seuls 18 % des personnes interrogées n'ont pas embauché leur apprenti car ils n'en étaient pas satisfaits.

Autre information à noter, un quart (24 %) des professionnels interrogés pointent du doigt la pénurie d'apprenti. Un chiffre porté à 41 % dans le secteur de l'hôtellerie restauration. Tout reste donc à faire pour arriver aux objectifs annoncés par le gouvernement de 800 000 jeunes formés en alternance en 2015.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Thomas d'Hauteville, iNNERSHiP

Trop peu impliquer ses salariés dans leur parcours professionnel expose les entreprises à un risque de désengagement massif et de fuite des [...]