En ce moment En ce moment

Embauche : 69 % des dirigeants prêts à négocier les salaires

Publié par le

Une étude de CareerBuilder.fr montre que près de sept dirigeants sur dix acceptent de négocier le salaire avec leurs candidats lors d'une proposition d'embauche.

  • Imprimer

Une grande majorité des employeurs français (69 %) laissent place à la négociation lorsqu’ils font une proposition d’embauche à leurs candidats. Plus de la moitié déclare même prévoir une marge de négociation au moment de l’augmentation des salaires de leurs employés. C'est ce que révèle une étude de CareerBuilder.fr, menée auprès de 100 chefs d'entreprises et publiée le 5 mai dernier.

« La négociation du salaire est l’une des étapes les plus stressantes du processus de recherche d’emploi, déclare Frédéric Woldanski, directeur général de CareerBuilder France. Même si le marché est encore très compétitif, les employeurs sont souvent prêts à revoir leur proposition d’embauche pour des postes très spécialisés. Si vous souhaitez obtenir une rémunération plus élevée, il est important d’apporter d’excellentes références, une liste de vos réalisations et des informations provenant de sources tierces sur le salaire moyen du poste en question », ajoute-t-il.

 Si toutes les entreprises ne sont pas prêtes à revaloriser les salaires de leurs collaborateurs, elles déclarent vouloir compenser par des primes et divers avantages comme des bonus, des conditions de travail souples, des offres de formation ou encore des espaces de travail plus confortables.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

RH - Management

Par Pierre Lelièvre

Les évolutions sociales et technologiques, les nouvelles formes d'organisation du travail bousculent le contenu et la structure des emplois. [...]