Mon compte Devenir membre Newsletters

Dans les bureaux de la French Tech

Publié le par

Dans la French Tech, les salariés travaillent dans des espaces ouverts et collaboratifs. Un environnement de travail qui correspond à leurs attentes. Le dernier baromètre Paris Workplace, paru en juin 2017, dresse un état des lieux.

Dans les locaux de Meetic (c) Paris Workplace / Ifop / SFL

Dans les locaux de Meetic (c) Paris Workplace / Ifop / SFL

88 % des salariés de la French Tech se disent satisfaits de leur bureau. C'est l'un des enseignements du baromètre1 Paris Workplace 2017, paru en juin, et qui s'est penché cette année sur la question de savoir comment travaillent les entreprises de ce secteur. C'est davantage d'heureux que dans le reste de la population (72 %). Cela contribue par ailleurs à leur bien-être au travail, évalué à 7,97/10, soit "un score jamais vu depuis la première édition du baromètre en 2014", appuie l'étude.

Paris Workplace / Ifop / SFL

Paris Workplace / Ifop / SFL

Chez Drivy

Reste que ces salariés, et les autres, ne partagent pas tout à fait le même type de bureaux. Ici, oubliés les espaces de travail traditionnels. Seulement 1 % d'entre eux occupent un bureau individuel fermé, et l'open space est devenu la norme.

Même les dirigeants sont concernés : les deux tiers d'entre eux travaillent dans ces bureaux ouverts aux côtés de leurs salariés (14 % en moyenne sinon). Pour parer, dans ce contexte, au problème du bruit, des espaces "zen", salles de silences, box individuels sont installés pour permettre aux salariés de s'isoler.

Autre particularité de ces bureaux - qui est d'ailleurs la raison pour laquelle ils sont le plus connus et enviés- : ils incluent souvent des espaces "comme à la maison" (canapés) ou encore des espaces détente, visant à améliorer le bien-être des salariés. Par ailleurs, ils sont conçus comme des instruments pour construire une identité commune et fédérer autour d'un projet commun.

Ce qu'en pensent les salariés

Paris Workplace / Ifop / SFL

Paris Workplace / Ifop / SFL

Chez ManoMano

Ces bureaux correspondent aux attentes des salariés de la French Tech et à leurs façons de fonctionner, notamment en équipe, ce qu'ils font "très souvent" à 68 %. A 61 %, "les salariés de la Tech seraient même prêts à renoncer à de l'espace personnel pour davantage d'espaces collaboratifs", précise le baromètre. Ils sont également animés par un autre rapport à l'espace. Près de six sur dix, en effet, travaillent dans la journée à deux voire trois endroits différents : poste de travail, salle de réunion, cafétéria...

A cela s'ajoute qu'ils sont 82 % à voir le bureau non pas seulement comme un espace de travail mais comme un lieu de vie où ils aiment passer du temps. Ils sont d'ailleurs 56 % à citer le bureau comme critère important de choix de leur entreprise. C'est même une source de fierté pour près de neuf salariés sur dix dans ce secteur.

1 "Travaille-t-on (vraiment) mieux dans la French Tech ?", baromètre réalisé par l'Ifop pour la société foncière SFL (Société foncière lyonnaise), conçu à partir des réponses à 90 questions posées d'un côté à 1755 salariés représentatifs de la population active parisienne, et de l'autre côté à 909 salariés de dix entreprises (30-2500 salariés environ) représentatives de la tech : 1000mercis, Alchimie, Criteo, Devialet, Drivy, GuestToGuest, ManoMano, Meetic, MonDocteur, Younited Credit. Interviews réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 9 février au 17 mars 2017 et baromètre paru en juin 2017.