Mon compte Devenir membre Newsletters

Management : faut-il s'inspirer de la méthode Deschamps en entreprise ?

Publié le par

Tandis que l'Euro 2016 débute, Didier Deschamps a été confronté à des difficultés de gestion au sein de l'équipe de France. Si ces situations peuvent également exister dans l'entreprise, la méthode adoptée par le sélectionneur peut-elle être transposable ? Éléments de réponse.

Management : faut-il s'inspirer de la méthode Deschamps en entreprise ?

Durant toute la préparation de l'équipe de France à l'Euro 2016, Didier Deschamps s'est retrouvé en première ligne et dû affronter quelques situations délicates. Entraîneur aux qualités managériales reconnues, il a montré comment gérer ses joueurs pour en tirer le meilleur. A partir de trois événements récents, le remplacement de Raphaël Varane, le comportement de Karim Benzema et les attaques virulentes d'Eric Cantona, voici quelques pistes pour vous permettre de gérer votre entreprise face à des situations similaires.

Cas n°1 : L'épisode Varane ou comment confier un projet important à un candidat externe ?

L'histoire
Le 23 mai, les examens médicaux de Raphaël Varane révèlent des incertitudes trop importantes pour garantir la participation du défenseur central à l'Euro 2016. Une contrariété de dernière minute qui incite Didier Deschamps à faire appel au joueur du FC Séville, Adil Rami. Pourtant absent de la liste des 31 joueurs, le Sévillan remplace Raphaël Varane au détriment du second défenseur central retenu initialement dans la liste élargie, Samuel Umtiti. Un choix que Didier Deschamps justifie par le besoin de bénéficier d'un profil plus complémentaire que celui proposé par le défenseur lyonnais.

Au sein d'une entreprise, une situation comparable pourrait-elle exister ? Dans le cas d'un projet confié à un salarié mais ne pouvant le réaliser, faire le choix d'un candidat extérieur, au lieu de privilégier une montée en compétence en interne peut-il se faire sans accroc ? Comment justifier cette décision ? Pour Gérard Baglin, consultant en management et directeur de Psynergie Caen, " la meilleure manière d'éviter des tensions est de bien communiquer avec ses collaborateurs. Il est important de pouvoir expliquer sa décision ". Nicolas Dugay, directeur général de Booster Academy, précise que " si le rôle du patron est de communiquer, il n'a en revanche pas à se justifier ". " La capacité à être à l'écoute des uns et des autres tout en maintenant la fermeté de ses décisions est primordiale ", abonde Gérard Baglin.

Par ailleurs, pour parvenir à limiter les risques d'un impact du départ d'un collaborateur sur le groupe, le manager se doit de travailler en amont. Le risque réside dans le fait que des collaborateurs puissent s'identifier à la personne exclue. Aussi, le rôle du manager est d'agir sur deux aspects importants de la gestion d'équipe. " En définissant les règles du jeu à l'avance, le manager doit déterminer un projet d'entreprise avec le comportement attendu et définir le rôle de chacun ", avance-t-il.

Une idée corroborée par Nicolas Dugay, qui insiste sur l'importance de mettre en place " un plan de continuité d'action " au sein de l'entreprise : " le chef d'entreprise doit anticiper n'importe quelle situation en planifiant ce qui pourrait arriver ". Ce plan d'action vise à garantir la poursuite de l'activité d'une entreprise après un dysfonctionnement humain ou matériel.

Cas n°2 : L'affaire de la sextape ou comment gérer un salarié au comportement inapproprié ?

L'histoire
L'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena et de la procédure judiciaire envers son coéquipier en sélection Karim Benzema, a été le feuilleton le plus médiatisé à l'approche de l'Euro. Alors qu'en mars dernier Didier Deschamps s'est montré malgré tout favorable à une sélection de l'attaquant du Real Madrid, le sélectionneur a dû finalement se passer des services de son meilleur joueur offensif. Un choix par défaut qui illustre la difficulté pour le champion du monde 1998 de se priver d'un excellent profil en raison d'un comportement jugé incompatible avec la sélection nationale.

Dans la vie d'une entreprise, le manager peut également être confronté à ce genre de problématiques où s'opposent professionnalisme et comportement inadapté. " Comme dans le sport d'équipe, l'idéal est de privilégier le collectif ", estime Gérard Baglin. Si l'esprit d'équipe permet d'apporter une unité au groupe, l'aspect fondamental concerne " les règles de vie en commun qui déterminent les attitudes et les comportements individuels ", explique le consultant.

" Le plus difficile pour un manager est de gérer les egos des uns et des autres et l'état d'esprit de chacun. Il est fondamental de maintenir le principe d'équité entre chaque membre de l'équipe ", pour Nicolas Dugay. Un motif qui peut aussi entraîner une sanction allant jusqu'au licenciement. " Si quelqu'un sort des règles et après recadrage, on s'en sépare ", précise le directeur de Booster Academy.

Cas n°3 : Comment faire face en cas d'attaques personnelles ?

L'histoire
Pour le sélectionneur des Bleus, les problèmes ne sont pas seulement intervenus en interne. L'ancien international français Eric Cantona s'est fendu dans une interview au Guardian d'attaques directes à l'encontre de Didier Deschamps. Lesquelles laissent entendre que les non-sélections de Karim Benzema et d'Hatem Ben Arfa l'ont été en raison de leur origine. Une allusion de discrimination que Deschamps n'a pas souhaité commenter publiquement, préférant y apporter une réponse judiciaire. Dans le même temps, Karim Benzema avait propagé la polémique en affirmant que le sélectionneur " avait cédé sous la pression d'une partie raciste de la France " pour justifier sa mise à l'écart du groupe.

Appliquée à l'univers de l'entreprise, cette problématique de discrimination est un risque réel pour tout dirigeant et notamment pour la cohésion d'une équipe. Comment réagir lorsqu'un manager se retrouve mis en cause à tort ? Nicolas Dugay, auteur de " La préparation mentale " conseille d'appliquer les techniques de gestion de crise. " Il est indispensable de ne pas céder à l'émotion. Le dirigeant se doit de communiquer de manière factuelle sur les accusations et d'y apporter une réponse juridique s'il se considère diffamé ".

En interne, l'impact sur le leadership et la légitimité du dirigeant peuvent parfois en pâtir. " D'une manière générale, le groupe va se ressouder autour de la personne mise en cause " avance Nicolas Dugay. En revanche, il préconise de ne pas " aborder le sujet directement mais plutôt d'attendre que les salariés en discutent et posent des questions ".

Si certains risques ne peuvent être anticipés, c'est en insufflant un état d'esprit collectif, tout en développant les échanges au sein de votre entreprise, que vous parviendrez à transformer de bons éléments en une véritable équipe soudée et motivée.