En ce moment En ce moment

Thierry Dusautoir, le défi permanent

Publié par le - mis à jour à
Thierry Dusautoir, le défi permanent
© Cécilia Thibier

L'ancien capitaine emblématique du XV de France, retraité des terrains depuis mai 2017, s'est reconverti dans l'entrepreneuriat. Son expérience de sportif de haut niveau lui confère certains acquis à l'amorce de ce nouveau chapitre.

  • Imprimer

Dimanche 7 mai 2017, un monument du rugby et du sport français tire sa révérence. Thierry Dusautoir raccroche définitivement les crampons, après 16 ans de carrière professionnelle.

La liste des faits de gloire de l'ex-capitaine du XV de France impose le respect : cinq titres de champion de France avec Biarritz puis Toulouse, une coupe d'Europe, complétés par un Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations, remporté avec la sélection nationale en 2010. L'ancien troisième ligne aile compte aussi 80 sélections dont 56 en tant que capitaine, un record.

Dès sa retraite, l'ex-­Toulousain, élu meilleur joueur du monde en 2011, a troqué le short pour endosser le costume de directeur associé au sein de la société AllmySMS. Entreprise où il s'est investi dès 2009, en pleine ascension sportive, anticipant sa reconversion.

Son expérience des grands rendez-vous lui est forcément utile dans ses nouvelles fonctions. Notamment dans la faculté à se remettre en question de manière permanente. Une compétence essentielle à tout manager : "On entre dans un nouveau monde et on apprend de nouvelles règles du jeu. L'expérience du haut-niveau permet de s'adapter. Ça aide à se fondre plus facilement dans une organisation déjà existante", explique-t-il.

Esprit d'équipe

Le capitanat, que ce soit en club ou en sélection, lui ont permis de développer des aptitudes propices à la cohésion, notamment en termes d'esprit d'équipe: "Il ne faut plus faire qu'un pour battre l'adversaire, avec des profils complètement différents. Sociaux, professionnels, au niveau des qualités physiques. Mettre cela en musique n'est pas évident", souligne-t-il.

Selon l'ancien rugbyman, il faut nécessairement mettre de côté ses ambitions personnelles au profit du collectif pour atteindre le succès.

© Nicolas Lhuilier CC BY-SA 4.0

© Nicolas Lhuilier CC BY-SA 4.0


Le "Dark Destroyer" use par ailleurs de son leadership: "À partir du moment où il y a des relations humaines, les qualités de meneur d'hommes sont essentielles pour vraiment comprendre et analyser son environnement et ses collaborateurs."

Autre précepte acquis sur les pelouses? Se préparer à l'échec: "Sportif de haut niveau, c'est beaucoup de travail avec un résultat non garanti. Ce n'est pas parce que vous vous investissez énormément que vous gagnerez forcément. Il faut essayer de pointer le curseur dans la bonne direction malgré une déception."

Mobiliser son réseau

Pour négocier au mieux ce nouveau virage professionnel, Thierry Dusautoir s'est aussi nourri de conseils de ­dirigeants : "Le rugby est un sport qui plaît aux chefs d'entreprise. Ils m'ont donné envie d'investir dans une structure et de me lancer dans le monde entrepreneurial", explique-t-il.

De ce fait, l'ancien joueur emblématique du Stade toulousain a su se doter au fil du temps d'un carnet d'adresses mobilisable pour développer sa société. Un ­avantage indéniable mais aussi un écueil potentiel: "C'est génial parce qu'on accède à énormément de monde. En revanche, il existe un revers à la médaille: on doit être à la mesure de l'image du sportif de haut niveau. Être capable de produire des résultats et une certaine qualité. Autrement, la déception peut vraiment être importante."

Une image de marque que le recordman de capitanats avec les Bleus va s'évertuer de soigner pour transformer l'essai.

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet

RH - Management

Par Aude David

Dans un monde en perpétuelle évolution, savoir conduire le changement devient plus que jamais nécessaire. Comment susciter l'adhésion et entraîner [...]

RH - Management

Par Thomas d'Hauteville, iNNERSHiP

Trop peu impliquer ses salariés dans leur parcours professionnel expose les entreprises à un risque de désengagement massif et de fuite des [...]