En ce moment En ce moment

Les Rebondisseurs Français veulent revaloriser l'échec

Publié par le - mis à jour à
Les Rebondisseurs Français veulent revaloriser l'échec

Les Rebondisseurs Français est un nouveau mouvement qui vise à faire changer le regard sur l'échec à travers des partages d'expérience.

  • Imprimer

Faire changer le regard sur l'échec. C'est l'objectif du mouvement Les Rebondisseurs Français, lancé mardi 15 mai 2018 à l'initiative de quatre entrepreneurs. Ici, pas d'accompagnement ou de coaching : l'idée est de créer une communauté entrepreneuriale pour échanger sur la thématique, croiser les expériences et s'inspirer mutuellement.

Ce mouvement, dont la mascotte est un kangourou baptisé Sam, vise également à influer les décisions publiques et à faire évoluer le regard sur l'échec dans d'autres sphères, comme les établissements scolaires, à travers des interventions d'entrepreneurs.

À lire aussi :

- [Diaporama] 5 dirigeants à succès partagent leur expérience de l'échec
- [Dossier] Apprendre de ses échecs : la meilleure manière de réussir
- Comment l'entrepreneur Laurent Buob est reparti de l'avant après une faillite

Concrètement, cette communauté s'appuie sur une plateforme Web, avec des déclinaisons sur Facebook et LinkedIn. Des événements seront également organisés pour les adhérents. Le mouvement, association loi 1901, est présidé par Isabelle Saladin, dirigeante fondatrice d'I&S Adviser, entreprise spécialisée dans l'accompagnement des dirigeants.

L'adhésion s'élève à 10 euros TTC annuel pour un particulier, 700 euros TTC annuel pour un établissement d'enseignement supérieur et 1500 euros HT pour une entreprise.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

RH - Management

Par Pierre Lelièvre

Les évolutions sociales et technologiques, les nouvelles formes d'organisation du travail bousculent le contenu et la structure des emplois. [...]