Mon compte Devenir membre Newsletters

4 étapes pour créer votre école de formation interne

Publié le par

Votre activité suppose un lourd investissement formation mais vous n'êtes pas satisfait des offres de prestataires extérieurs ? Peut-être est-il temps de créer votre propre centre de formation. Voici comment vous y prendre.

4 étapes pour créer votre école de formation interne

La PME francilienne Des bras en plus (service de déménagement) l'utilise pour optimiser et harmoniser la qualité de son service client. D'autres, comme le groupe de gestion de système d'information DFM, se lancent dans l'aventure afin d'absorber au mieux la croissance de leur recrutement.

Pour Multiplast, entreprise bretonne spécialisée dans la construction navale, cette alternative constitue la seule opportunité de former ses salariés à un métier en tension.

Afin de répondre à leurs défis stratégiques - aussi différents soient-ils - ces PME ont chacune opté pour la même solution : créer leur centre de formation. Outil RH souple totalement adaptable aux besoins, au budget et à l'activité de l'entreprise, l'organisme de formation interne présente des intérêts certains pour l'employeur.

Transmission des savoir-faire clé entre salariés, intégration et formation des nouveaux collaborateurs, valorisation des seniors, professionnalisation des équipes... Certains, comme le Domaine des Ormes (lire le témoignage en page 3), en profitent pour diversifier leur activité en monétisant leur catalogue de formations auprès de leur écosystème.

1. Peaufinez votre business plan

Une opportunité, certes, mais dont la réussite ne doit rien au hasard. "On ne s'improvise pas organisme de formation du jour au lendemain. Outre les nombreuses procédures réglementaires, ce projet suppose un investissement humain et financier conséquent, puis un suivi sur la durée", prévient Alexandre Guize, dirigeant de Dyadeo, cabinet de conseil en transformation d'entreprise.

Lui, évalue le ticket d'entrée à +/- 10 000 euros pour la phase de préparation et de création de la structure, puis à un minimum de 10 000 euros par an pour le fonctionnement.

"Un peu comme pour la création d'une start-up, peaufinez votre business plan sur la base de différents scénarios en intégrant tous les coûts directs et indirects induits par cette nouvelle activité de l'achat de matériel (ex : ordinateurs, fournitures) à la gestion administrative en passant par la création de supports pédagogiques, le recours à un formateur externe ou à la formation des formateurs interne", recommande l'expert qui estime qu'en deçà de 30 stagiaires par an, la création d'un organisme de formation n'est pas nécessairement la solution la plus pertinente pour une PME.

"Il faut atteindre une certaine taille critique sinon vous risquez d'engloutir votre budget pour des résultats mitigés", confirme Arnaud Houitte de La Chesnais, président du directoire du centre de vacances du Domaine des Ormes, qui a créé son académie en 2013.

2. Choisissez le bon format

Il est donc impératif que ce projet s'inscrive avant tout dans le cadre d'une priorité stratégique de l'entreprise (ex : sauvegarde de savoir-faire menacés, attraction des talents, optimisation des coûts énergétiques, prévention des risques, etc.).

Il est impératif
que ce projet s'inscrive dans le cadre d'une priorité stratégique de l'entreprise.

Sachez ensuite que vous disposez de deux options : vous pouvez vous contenter d'ouvrir un nouveau service 'formation' au sein de l'entreprise ou créer un organisme qui sera une filiale du groupe et facturera ses programmes à la société mère.

Dans le premier cas, vous n'êtes pas tenu de déclarer cette activité à l'administration et pouvez librement organiser les formations de vos collaborateurs. C'est le parti pris de Roland Girard, repreneur de Burocom SA, société franc-comtoise de 45 salariés spécialisée dans la bureautique, l'informatique et le mobilier de bureau.

Ayant développé son activité et racheté plusieurs agences de la région ces dernières années, il s'appuie sur sa "Burocom Académie" pour intégrer les nouvelles équipes ayant rejoint le groupe et les dernières recrues.

"L'objectif était de couvrir nos besoins de recrutement et de fidélisation des collaborateurs. Avec la DRH et quelques salariés volontaires, nous avons monté dix modules (ex : formation CRM, session de vis ma vie interservices...) que les nouveaux suivent une demi-journée par mois sur un an. Résultat, nous avons divisé par deux le nombre de départs depuis 2011", estime le dirigeant qui s'est lui-même improvisé formateur.