Mon compte Devenir membre Newsletters

Plus de la moitié des salariés craint d'être victime de discrimination

Publié le par

Publiée mercredi 7 octobre 2015, la 4e édition du baromètre national de perception de l'égalité des chances du Medef révèle une progression du nombre de salariés inquiets d'être discriminés au travail.

Plus de la moitié des salariés craint d'être victime de discrimination

La perception de l'égalité des chances en entreprise se serait-elle dégradée en 2015 ? C'est l'une des questions que pose la 4e édition du baromètre national sur le sujet*, publiée par le Medef mercredi 7 octobre 2015. Ainsi, 56% des salariés du privé interrogés pensent qu'ils seront un jour discriminés sur leur lieu de travail ; dont près de la moitié (40%) dans leur entreprise actuelle.

Un chiffre en augmentation par rapport à l'année dernière où ils n'étaient que 51% à se prononcer de même. Des craintes aussi bien partagées par des femmes (57%) que par les hommes (55%).

Âge, genre, handicap...

Autre tendance intéressante, la hausse du nombre de personnes ayant le sentiment d'appartenir à une minorité. Si elles étaient 30% en 2014, leur proportion atteint désormais 37% en 2015. Parmi les sources de discriminations les plus citées, l'âge (pour 67% des sondés chez les plus de 50 ans) et le genre, arrivent sans surprise en tête des réponses. Le handicap, l'état de santé, les contraintes familiales ou encore la singularité du parcours scolaire et professionnel sont aussi pointés du doigt par les sondés.

Résultat, si près des trois-quarts des salariés français se déclarent confiants sur leur avenir au sein de l'entreprise, l'indice du climat d'égalité des chances atteint cette année la note de 4,2 sur 10 (en progression de 0,1 point par rapport à 2014). "Un niveau jamais atteint depuis 2012", nuance toutefois l'organisation patronale qui propose quelques pistes d'actions telles que la mise en place d'un diagnostic national sur le climat de l'égalité des chances, un renforcement de l'accompagnement des entreprises dans le management de la diversité ou encore la promotion de best practises auprès des dirigeants.

*Méthodologie :

L'étude a été réalisée en ligne par TNS Sofres du 22 juin au 1er juillet 2015 auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française salariée du privé, selon la méthode des quotas.