Mon compte Devenir membre Newsletters

Recrutement : choisissez les bons canaux pour cibler vos candidats

Publié le par

Où chercher ses futurs collaborateurs ? Sur quels sites et selon quels procédés ? Quels sont les plus performants et comment les utiliser ? Quatre clés pour améliorer vos méthodes de sourcing.

Recrutement : choisissez les bons canaux pour cibler vos candidats

Devant la multitude d'outils innovants dédiés à l'emploi, les recruteurs ont décuplé leurs chances d'accéder aux profils qui correspondent le mieux à leurs besoins. Jobboards généralistes ou spécialisés, sites institutionnels, agrégateurs d'annonces... la multiplication des canaux accentue cependant le risque de dispersion. Car pour bien recruter, il ne suffit pas d'inonder ces plateformes de fiches de poste et d'attendre que la magie opère. Il convient de sélectionner les supports les plus pertinents, d'être proactif dans sa quête de la perle rare, tout en s'adaptant aux usages des candidats.

Accordez recherche et besoin

"Lors de la phase de sourcing, les recruteurs ont accès à une information très volumique. Mais c'est l'utilisation de cette information qui sera vraiment différenciante, estime Antoine Morgaut, président de Syntec Conseil en Recrutement. Si, autrefois, je recevais dix candidatures, j'ai aujourd'hui accès à une centaine de profils appropriés. Mais quels sont ceux qui répondent vraiment à mon besoin?"

Pour le savoir, il est nécessaire de définir en amont sa cible et d'adapter sa recherche en fonction, en se demandant où trouver les personnes que vous souhaitez embaucher. Les sites généralistes (Indeed, Meteojob, Apec, Cadremploi...) demeurent incontournables. Ils regorgent de visiteurs, mais vos annonces y seront moins visibles et vous ne serez pas le seul à y chercher vos futurs collaborateurs. Miser sur les jobboards spécialisés - par métiers, profils, régions - est donc une bonne option. Que vous soyez en quête d'un développeur, d'un graphiste, d'un commercial, d'un chargé de marketing, il en existe pour (presque) tous les goûts.

RegionsJob, deuxième site emploi en France qui met en relation les candidats et les recruteurs, propose une offre par "communautés" géographiques ou de métiers, afin d'adresser directement la bonne population. Depuis l'an dernier, le site de petites annonces Le Bon Coin s'impose parmi les principaux acteurs du secteur, avec plusieurs centaines de milliers d'offres géolocalisées et différents services (payants) à destination des TPE et PME. Une solution simple et rapide, essentiellement concentrée sur des profils peu qualifiés, mais qui peut s'avérer utile.


Ne vous dispersez pas

Il existe en France près de quatre cents sites emploi, il ne s'agit donc pas d'"arroser" ceux qui vous semblent les plus intéressants. Il faudra ensuite traiter les retours, et plus ils seront nombreux, plus la tâche sera ardue et chronophage. Or, une entreprise qui recrute fait souvent face à une accélération de son activité et manque, logiquement, de temps.

Pour David Beaurepaire, responsable développement et stratégie chez RegionsJob, "le critère d'efficacité reste le plus pertinent pour choisir ses canaux. Il n'est pas nécessaire d'en utiliser dix à la fois, de créer beaucoup de bruit. Mais bien d'associer la pertinence et la qualité des sources pour se restreindre aux meilleures. Avec une nuance : sur certains profils difficiles à trouver, il faudra multiplier les sources pour augmenter ses chances".

Dans l'édition 2017 de son enquête sur le recrutement, RegionsJob constate que les recruteurs utilisent en priorité les sites d'offres d'emploi (91%), puis le service public de l'emploi (77%) et les candidatures spontanées (73%). Viennent ensuite le réseau et la cooptation, puis les réseaux sociaux professionnels, en nette augmentation. "Mais les outils les plus utilisés ne sont pas forcément les plus efficaces. La candidature spontanée est par exemple utilisée par 73% des recruteurs, mais seuls 16% d'entre eux la jugent très importante", prévient-il. Si les sites emploi sont effectivement opportuns, l'entourage, la cooptation et les réseaux sociaux donnent, eux aussi, d'excellents résultats, car ils permettent de toucher des candidats disponibles, fiables et qui cadrent souvent mieux avec le poste.

Soyez proactif

Diffuser une annonce ne suffit plus, il faut aller chercher les profils, être dans une démarche active. "L'approche multicanale du recrutement, c'est en fait adopter une "multi-approche"", recommande Laurent Brouat, fondateur de Link Humans, qui innove dans la formation des recruteurs depuis 2011. Constituez-vous un vivier de CV, allez rencontrer les professionnels qui vous intéressent lors d'événements ou de conférences dédiés à votre secteur, surveillez les profils sur LinkedIn, soignez vos relations dans la durée... Bref, ayez toujours deux ou trois recrutements d'avance en tête, afin de savoir qui solliciter le moment venu.

Pour le formateur, "l'un des premiers canaux, souvent négligé à tort par les chefs d'entreprise, c'est votre réseau et celui de votre équipe". La cooptation ou la recommandation sont en effet réputées comme sûres, vos collaborateurs ayant tout intérêt à vous diriger vers des profils pertinents. N'oubliez pas non plus de soigner votre "marque employeur" pour donner envie aux candidats de vous rejoindre : discours, valeurs, site internet de la société, page entreprise sur les réseaux sociaux mais aussi profil LinkedIn du recruteur, qu'ils ne manqueront pas de vérifier pour savoir à qui ils ont affaire. "Il ne s'agit pas de recruter une personne, il s'agit de recruter LA bonne personne pour VOUS, insiste Laurent Brouat. C'est donc un travail de séduction des deux côtés."