En ce moment En ce moment

Salaires marketing : 2018 dans la lignée de 2017

Publié par le | Mis à jour le
Salaires marketing : 2018 dans la lignée de 2017

Si les métiers du marketing digital sont toujours les mieux rémunérés, les salaires stagnent globalement par rapport à 2017 indique le cabinet Hays dans son étude sur les rémunérations en 2018. Ce n'est néanmoins pas le cas des embauches, en hausse grâce à la reprise économique.

  • Imprimer

Sans surprise, 2018 ne débute pas sous le signe des hausses salariales pour les professionnels du marketing et de la communication. Dans la lignée des trois précédentes éditions, cette année sera marquée par une stagnation des rémunérations pour ces métiers, que ce soit dans les secteurs de la mode et du luxe, de la grande consommation, des nouvelles technologies, des services ou de l'industrie, selon le rapport sur les rémunérations en 2018 du cabinet de recrutement Hays.

Pire, certains salaires sont même en régression dans des secteurs comme la grande consommation, où un chargé d'étude ayant 5 ans d'expérience peut espérer une rémunération annuelle brute de 42 000 euros contre 45 000 précédemment. De même un category manager débute à 32k€ annuel contre 35k€ l'an passé, quand un directeur marketing novice connait une sévère diminution de son salaire de départ: de 55k€ en 2017, il passe à 45k€ cette année! D'autres métiers sont concernés, à l'image du chef de projet digital dans le secteur des nouvelles technologies, dont la rémunération annuelle moyenne passe d'une fourchette de 45/55k€ à 40/50k€ pour un profil ayant cinq ans d'expérience. Bien qu'ils soient toujours les mieux rémunérés du marketing, les profils digitaux ne sont plus au coeur de l'étude du cabinet Hays cette année.


"Ces variations s'expliquent par la nouveauté relative des métiers du digital. Les entreprises manquent de recul et cherchent encore le meilleur niveau de rémunération à adopter. Aussi nous parlons moins de digital cette année car il y a une plus forte dynamique sur les métiers de la fonction commerciale. Le marketing fait néanmoins face aux mêmes tendances que l'année passée, soit une stagnation salariale contrebalancée par une dynamique sur les métiers liés à la data et aux contenus", explique Yassine Bentayeb, le responsable vente et marketing du cabinet de recrutement Hays.

Côté sectoriel, l'analyste met en avant la démocratisation de ces métiers dans la grande distribution et l'ecommerce. "Nous voyons apparaître des Chief Content Officer et des directions du contenu chez ces acteurs, tandis que les directions digitales s'étoffent: là où la polyvalence primait, on assiste désormais à l'embauche de profils spécifiques à l'acquisition, au social media, etc." Graphistes et concepteurs-rédacteurs quittent ainsi les agences pour oeuvrer directement chez l'annonceur, tandis que globalement, les profils techniques et orientés IT ont toujours la cote pour faire face aux mutations du marketing, "plus factuel, technique et analytique", note Yassine Bentayeb. Pour ces raisons, la plus forte hausse salariale constatée cette année est à chercher selon lui du côté des directeurs du digital.


Enfin, si les rémunérations stagnent, ce n'est pas le cas des embauches qui profitent de la reprise économique pour repartir à la hausse: "cette année, si on a du mal à départager deux candidats, on pourrait être tenté d'embaucher les deux, ce qui était inimaginable il y a quelques années", explique Yassine Bentayeb, qui évoque cependant un "frémissement du marché, dont la hausse est loin d'être pérennisée." D'où l'accent mis cette année dans le rapport sur la fonction commerciale et des profils comme les business développeurs ou les key account manager, qui voient leur salaire augmenter à l'heure où la qualité de la relation avec ses clients stratégiques prime.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet