En ce moment En ce moment

Une entreprise sur quatre ignore les implications de la loi Handicap

Publié par le | Mis à jour le
Une entreprise sur quatre ignore les implications de la loi Handicap

Où en sont les entreprises avec le handicap ? Dévoilé lundi 14 mai 2018, un baromètre du Club Être, réseau de sociétés engagées en la matière, fait le point.

  • Imprimer

En matière de handicap, il y aurait, dans les entreprises, la théorie et la pratique. C'est du moins ce que pointe un baromètre1 thématique du Club Être, réseau d'entreprises engagées pour l'inclusion du handicap, dévoilé lundi 14 mai 2018.

La théorie ? La quasi-totalité des entreprises (97 %) reconnaissent l'importance de la mise en oeuvre d'une politique handicap, qui est considérée comme une priorité par quatre entreprises sur dix (soit déjà beaucoup moins).

Les bénéfices observés consistent en une amélioration de la solidarité dans l'entreprise (76 %), une plus grande fierté et un plus grand engagement des salariés (54 %), ainsi qu'une amélioration de la réputation de l'entreprise (46 %).

Difficultés à recruter

Dans les faits, certains obstacles demeurent, à commencer par une certaine méconnaissance de la loi. Une entreprise sur quatre dit ignorer les implications de la loi Handicap de 2005, qui durcit les sanctions financières en augmentant la contribution à l'Agefiph des entreprises qui dérogent à l'obligation d'emploi de 6 % de collaborateurs en situation de handicap.

A cela s'ajoute que les entreprises rencontrent des difficultés au moment de l'embauche. Au total, elles sont près de sept sur dix (69 %) à estimer que le recrutement de personnes handicapées est compliqué. La raison ? Elles déplorent, dans 83 % des cas, le manque de candidats disposant des compétences attendues, et à 71 %, du manque de moyens humains en interne.

Enfin, la question du temps se pose. Huit décideurs interrogés sur dix consacrent moins de 5 % de leur temps aux problématiques liées au handicap.

"Pour les PME/PMI/ETI, il est encore très difficile de mettre en place une politique handicap au sein de leur entreprise. Faute de moyens humains et financiers dédiés, l'inclusion du handicap est appréhendée comme un enjeu certes important mais pas prioritaire", déclare dans un communiqué Xavier Kergall, directeur général du Salon Handicap emploi & achats responsables, prévu à Paris fin mai 2018.

Comment, alors, faire en sorte que les choses changent ? Les personnes interrogées plébiscitent à 84 % une amélioration des échanges avec les autorités compétentes (AGEFIPH, Direccte, MDPH) et à 79 % une simplification de la Reconnaissance qualité de travailleur handicapé (RQTH). Au bénéfice de l'emploi et de l'entreprise.

1 " Baromètre Emploi, handicap et prévention en entreprise " par Kantar TNS/Club Être, fondé sur des interviews téléphoniques avec 240 dirigeants (19 %), DRH, responsables de mission handicap ou personnes en charge de la gestion de la politique handicap, issus à 92 % de PME de 20 à 249 salariés, auxquels s'ajoutent 80 membres du Club Être. Enquête réalisée du 19 mars au 6 avril 2018.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet