En ce moment En ce moment

L'ennui au travail: une réalité ?

Publié par le | Mis à jour le
L'ennui au travail: une réalité ?

Le bore-out est-il un phénomène pris au sérieux au sein des entreprises ? Robert Half, cabinet international de recrutement spécialisé, livre une étude sur ces collaborateurs qui s'ennuient au travail.

  • Imprimer

Le " burn-out ", syndrome d'épuisement professionnel est bien connu des français. Mais qu'en est-il du " bore-out " ? Ou comment l'ennui peut rendre un salarié malade. A l'heure où la recherche de sens au travail est essentielle, la généralisation de l'ennui dans un environnement professionnel semble être un tabou selon Robert Half, cabinet international de recrutement spécialisé qui a sondé des managers français.

Ainsi 25 % des DG et managers interrogés* déclarent " mes équipes ne s'ennuient jamais au travail " quand on leur demande d'évaluer selon quel pourcentage un " salarié lambda " s'ennuie par semaine, au sein de l'entreprise. Pourtant, et selon une moyenne : 13,5 % d'entre eux considèrent qu'un salarié lambda peut s'ennuyer les 2/3 d'une journée par semaine!

L'ennui ou la lassitude au travail ne doit pas être un ressenti minoré et encore moins ignoré. D'après le rapport sur le " bonheur au travail ", la perte d'enthousiasme (créativité/opportunités), d'intérêt (force de concentration) ou de contentement (satisfaction après réalisation) conduit au désengagement, ce qui a des conséquences directes sur la productivité des équipes, et a fortiori des entreprises.

Les DG et managers interrogés ont une vision très claire des facteurs propres à générer de l'ennui, dans l'emploi :

- le manque de diversité des tâches à accomplir (35 %)

- le manque de défi dans les missions (35 %)

- des réunions trop nombreuses et chronophages (30 %)

- le contenu de la fonction n'est pas intéressant (25 %)

3 conseils pour contrer le bore-out des collaborateurs :

1) Identifiez les talents et les ambitions : un salarié qui a le sentiment qu'il peut activement se développer dans l'entreprise sera naturellement plus déterminé à contribuer aux succès de l'entreprise.

2) Définissez ensemble des objectifs (de carrière) : regarder vers le futur peut souvent être une source de motivation.

3) Laissez vos collaborateurs se remettre en question : sont-ils encore heureux dans leur fonction ? Se sentent-ils valorisés ? Comment pouvez-vous faire mieux ? A chaque étape de la vie, de nouvelles envies, propres à chaque salarié, peuvent apparaître. Il faut apprendre à les accepter et à les considérer.

Laure Charbonneau, directrice associée Robert Half formule précise : " Les collaborateurs épanouis sont souvent plus impliqués, plus fidèles, plus créatifs et plus productifs que ceux qui ressentent de l'insatisfaction. La création d'une culture positive qui motive les salariés permet aux entreprises de rester compétitives et influence directement les résultats. "

*Etude basée sur 502 interviews DG et managers en France -2017

En complément:

Pour une équipe productive, donnez du sens à leur travail

Bonheur au travail: quels pays s'en sortent le mieux?

Qualité de vie au travail : 7 salariés sur 10 en manque de reconnaissance

Laurent Bailliard

Laurent Bailliard

Rédacteur en chef

Pas tout à fait old school, pas non plus de la génération Y, je suis comme beaucoup de journalistes de ma tranche d’âge à devoir faire mon métier avec [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

RH - Management

Par Aude David

Dans un monde en perpétuelle évolution, savoir conduire le changement devient plus que jamais nécessaire. Comment susciter l'adhésion et entraîner [...]

RH - Management

Par Thomas d'Hauteville, iNNERSHiP

Trop peu impliquer ses salariés dans leur parcours professionnel expose les entreprises à un risque de désengagement massif et de fuite des [...]