En ce moment En ce moment

Dis-moi comment tu conduis, je te dirai qui tu es !

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

Personne n'aime se voir dicter ce qu'il faut faire ni devoir suivre des règles. Ceci est particulièrement vrai dans un environnement de travail, qu'il s'agisse d'un poste à l'usine, dans un bureau ou derrière le volant d'un véhicule.

  • Imprimer

Évidemment, il existe des normes d'hygiène et de sécurité au travail, mais lorsque le non-respect de ces règles semble ne pas être préjudiciable, il peut être tentant de se rebeller un petit peu ou de faire preuve de laxisme lorsqu'une autre personne ne se conforme pas aux règles.

Sur la route, cependant, un tel comportement peut constituer une menace pour le profil de risque d'une entreprise et, surtout, mettre des vies en danger. Par ailleurs, cela peut avoir une incidence directe sur les frais d'entretien du véhicule et les coûts de carburant pour l'entreprise.

Il y a dix ans, l'idée d'installer un système permettant de surveiller les comportements au volant dans un véhicule de société avait rencontré quelques résistances. Mais dans notre ère où chacun archive et relate les moindres événements de sa vie, en les publiant sur les réseaux sociaux, il se peut que remarquions aujourd’hui un meilleur taux d'acceptation des technologies qui surveillent la conduite au volant chacun pouvant maintenant constater les avantages personnels que ces technologies procurent.

Les informations que ces systèmes peuvent aujourd’hui fournir aux opérateurs de flottes automobiles sont extrêmement précises et permettent de détecter les conducteurs à risque et les comportements dangereux. Elles peuvent également être utilisées pour repérer les économies possibles en matière de carburant et d'entretien des véhicules, ou encore réduire les risques d'accident. Cet investissement peut toutefois être vain si les conducteurs reprennent leurs mauvaises habitudes.

Obtenir des changements de comportement au volant durables est un véritable challenge, mais les flottes automobiles qui ont réussi à faire des économies grâce à la télématique sont parvenues à de bons résultats en récompensant les bonnes habitudes de conduite, ce qui a permis de contenir les dépenses.

La mise en place d'un environnement où les comportements au volant « sûrs » sont considérés comme normaux engendre également des résultats positifs durables.

Les chercheurs comportementaux du centre de recherche anglais sur les transports TRL (Transport Research Laboratory) ont établi une liste d'objectifs stratégiques spécifiques qui peuvent être suivis d'une manière ou d'une autre par de nombreux opérateurs de flottes.

  • Assurez-vous de disposer de données sur la conduite, les collisions et les accidents évités de justesse ; vous ne pouvez pas gérer ce que vous ne mesurez pas.
  • Réduisez le temps de conduite de vos salariés en utilisant des technologies et une planification intelligente des  rendez-vous et des interventions.
  • Programmez les déplacements nécessaires de manière à éviter les heures les plus propices à la somnolence (entre 2 h et 6 h du matin et entre 14 h et 16 h).
  • Adoptez une politique interdisant aux conducteurs d'utiliser leurs téléphones portables au volant.
  • Prévoyez suffisamment de temps entre deux rendez-vous afin de ne pas imposer aux conducteurs une pression trop forte liée au respect des délais.

Selon TRL, dans le cadre d'une politique appliquant la technique de la carotte et du bâton, la carotte peut être beaucoup plus efficace, car elle montre d'autres comportements bénéfiques aux salariés.

Une étude réalisée par Goldstein, Cialdini and Griskevicius cherchant le meilleur moyen pour un hôtel de décourager ses clients d'utiliser de nouvelles serviettes propres tous les jours, a également démontré qu'une approche collaborative et le renforcement des normes sociales pouvaient avoir une influence majeure sur le changement des comportements. Si ces normes sociales sont étayées par des outils adéquats au quotidien, elles devraient devenir une seconde nature.

Les technologies telles que TomTom OptiDrive 360 peuvent proposer des conseils en direct aux conducteurs et démontrer qu'il est facile d’améliorer son style de conduite.

Les informations sont relayées par le terminal embarqué TomTom PRO, avant son trajet, le conducteur bénéficie de conseils pratiques pour conduire en sécurité et optimiser sa consommation de carburant. Pendant le trajet, il est accompagné de recommandations pour ajuster en temps réel sa conduite. A l’issue du parcours, OptiDrive 360 met à disposition une analyse instantanée, permettant l’examen des statistiques de conduite.

L'entreprise reçoit également le rapport de conduite de ses salariés. Plusieurs mesures peuvent être facilement mise en place pour renforcer les bénéfices de ces outils : proposer des formations éco-conduite, organiser une communication interne sur les risques, limiter aux cas d'urgence les conversations téléphoniques au volant, encourager la sobriété, intégrer des moments de repos dans les temps de trajet, évaluer les risques professionnels par la mise en place d’un « document unique », mettre en place des challenges et des évaluations régulières de la progression de des équipes.

Autres articles proposés

Digital - Innovation
TomTom Telematics

Par TomTom Telematics via Marketme

La dématérialisation permet de faciliter la transformation des processus métiers. Alors que 89% des entreprises déclarent ne pas exploiter leurs [...]

Gestion - Finance
TomTom Telematics

Par TomTom Telematics via Marketme

Bien souvent, le coût des systèmes de gestion de flotte constitue le principal obstacle à l'achat pour les entreprises qui souhaitent profiter [...]