Mon compte Devenir membre Newsletters

En France, l'open space fait de la résistance!

Publié le par

Page 2 sur 2

En France, l'open space fait de la résistance!

Le succès du coin café

Sans surprise, le coin café est un lieu présent dans toutes les entreprises et très utilisé par les salariés. "C'est un haut lieu de convivialité et de sociabilité", explique Julie Gaillot directrice adjointe du pôle société de l'Institut CSA. "Cet espace autrefois craint par la hiérarchie car considéré comme le lieu de "radio-moquette" est aujourd'hui largement reconnu comme un lieu de travail par les entreprises", insiste à son tour le président du conseil scientifique d'Actineo.

Chose étonnante, si les entreprises sont peu nombreuses à disposer d'espaces informels de détente, de salles de jeux, de restaurants d'entreprise, etc.... les salariés sont très friands de ces espaces. Et par conséquent, les espaces proposés par les entreprises comme les salles de réunion fermées ou de visioconférence sont des environnements boudés par les salariés.

Des entreprises comme le Crédit Agricole avec son site Evergreen à Montrouge ont compris l'intérêt de ces espaces de convivialité. Les salariés disposent d'une quarantaine d'espaces de ce type et des coins cafés sont disponibles sur chaque pôle d'activité. Avec une thématique décorative choisie par les salariés eux-mêmes. Ainsi, la finance dispose d'un espace détente "golf". De même, "Google France a notifié dans son cahier des charges que chaque salarié puisse avoir accès à une "mini-cuisine" à moins de 30 m de son poste de travail", détaille Jean-Gabriel Carlier, président de l'Adi.

Transports, trop c'est trop!

En moyenne, les actifs français ont un temps de trajet moyen d'1h aller-retour chaque jour (1h14 pour les franciliens). Sans surprise, dans ce contexte, 26% des salariés souhaiteraient favoriser les nouveaux modes de travail (nomadisme ou télétravail) pour limiter ce temps perdu dans les transports. La solution du déménagement de l'entreprise n'est cité qu'en 3e position à 14%.

Seuls 17% des actifs qui travaillent de temps en temps hors de leurs locaux d'entreprise le font moins d'une fois par mois. Et 40% des répondants ne le font jamais. Or l'appétence pour le télétravail est manifeste puisque 76% en ont une opinion favorable!

Les travailleurs nomades utilisent à 96% des tiers-lieux de travail comme les locaux de leur entreprise (hors de leur poste de travail) (55%), leur domicile (43%) et les locaux des clients (28%). Les salariés n'hésitent pas non plus à travailler dans les cafés-restaurants (26%), les transports en commun (25%), les espaces voyageurs (gares et aéroports) (17%) et même... les bibliothèques publiques (13%).

On note également un usage en hausse des tiers-lieux d'innovation comme les espaces de co-working (15%), des fablabs (12%) ou des incubateurs (11%).

Les bureaux assis-debout : une tendance émergente

Les nouvelles organisations du poste de travail, comme les bureaux assis-debout, bénéficient d'une notoriété relativement élevée (39% au global, 55% chez les cadres), en dépit d'un usage qui reste modeste (15% au global, 29% chez les N+2 et N+3). Ils bénéficient en revanche d'une image favorable : 76% des répondants pensent que ce type de travail a un impact sur la santé et 69% sur l'efficacité du travail individuel.Certaines sociétés de mobilier vont déjà plus loin et dans un souci de santé proposent des bureaux-tapis de course!