Mon compte Devenir membre Newsletters

S'allier avec vente-privée porte ses fruits

Publié le par

Spécialisée dans la transformation de fruits, l'entreprise Nectars de Bourgogne vient de clore sa troisième collaboration avec vente-privée. Une alliance à laquelle la PME ne voit que des avantages : accroissement de ses ventes, visibilité et contact avec la grande distribution.

S'allier avec vente-privée porte ses fruits

Il y a quelques jours se terminait la troisième opération que la PME Nectars de Bourgogne menait avec vente-privée.com. 10 000 € de jus, gelées et nectars de fruits écoulés, mais encore et surtout, une belle visibilité. "Nous touchons une clientèle, non plus régionale, mais nationale. Nous recevons aussi, six semaines après l'opération, un document très précis sur les profils des acheteurs. L'autre avantage, c'est d'ajouter, à nos réseaux de distribution classiques, celui, très porteur, du e-commerce", souligne Emmanuelle Baillard, la créatrice et gérante. Porteur, le segment l'a surtout été pour leur première collaboration, celle d'octobre 2013. En trois jours, la SARL de 9 salariés a attiré 366 000 visiteurs, vendu 27 000 articles et réalisé 65 000 € de chiffres d'affaires, soit 7 % du chiffre annuel.

1 925 commandes

Une performance notamment due à l'impressionnant dispositif de communication déployé par vente-privée. "Nous avons été les premiers à être proposés par Miam Miam, leur plateforme dédiée aux produits français de terroir", poursuit l'entrepreneuse. Mais toucher les quelque 2,5 millions de visiteurs uniques du site a un prix. Déjà, les prix sont négociés, décotés, en moyenne, de 40 %. Ensuite, le stockage reste à la charge du producteur, ainsi que les coûts d'envoi. Et enfin, les spécificités de ce type de ventes ont forcément un impact sur la logistique globale de l'entreprise. "Nous devons produire plus de références sur un temps très court et préparer de nombreuses commandes, 1 925 en octobre 2013. Nul besoin cependant d'embaucher des renforts. Une réorganisation vers cet objectif a suffi", relativise Emmanuelle Baillard.

Pour l'heure, la chef d'entreprise ne prévoit pas une quatrième opération, préférant se concentrer sur ses négociations de référencement. Car voilà là un atout supplémentaire de sa collaboration avec le pure-player : celle de lui avoir ouvert les portes des acheteurs de la grande distribution.

Repère
Activité : Nectar, jus et gelée de fruits
Ville : Merceuil (Côte d'Or)
Forme juridique : SARL
Dirigeant : Emmanuelle Baillard, 44 ans
Création : 2004
Effectif : 9 salariés
CA 2013 : 1,1 M€

L'oeil de l'expert

Lennart Heil

Consultant Expert au Pôle Solutions et Conseil de Demos

"Les entreprises ont tout à gagner à diversifier leurs réseaux de distribution. En cela, cette initiative est pertinente, d'autant plus qu'elle a été très bien anticipée et cadrée, au niveau logistique notamment. L'autre atout, c'est de se faire connaître auprès des acheteurs de la grande distribution. Le coup est double : vous ne gagnez pas un, mais deux canaux de distribution. Et l'un profite à l'autre : la notoriété gagnée sur le web vous sera bien utile, ensuite, en linéaire. Attention cependant car dans l'un et l'autre cas, encore faut-il être capable de livrer, dans les coûts et délais impartis, les volumes commandés."