Mon compte Devenir membre Newsletters

[Tribune] Que risquez-vous si votre site n'est pas compatible mobile?

Publié le par

Un vrai tremblement de terre a lieu sur le web depuis que Google a annoncé que le 21 avril 2015 la compatibilité mobile devient un critère décisif de référencement des sites dans le monde entier. Qu'est ce qu'un site "mobile friendly"? Quels sont les risques à ne pas l'être? Explications.

[Tribune] Que risquez-vous si votre site n'est pas compatible mobile?

Il y a deux ans, avoir un site compatible sur mobile était considéré comme optionnel, aujourd'hui c'est un critère indispensable. Google l'a annoncé : à partir du 21 avril, la compatibilité mobile deviendra un critère décisif de référencement dans le monde entier.

Qu'est ce qu'un site "mobile friendly" ?

Pour savoir si votre site est "mobile friendly", il est tout d'abord recommandé de faire des recherches relatives à votre site et vos mots-clés sur Google version mobile. Si vos pages affichent la mention "Site Mobile", votre site sera impacté positivement. Vous pouvez également tester vos pages sur Google Webmaster Tools dans l'outil nommé "Test de compatibilité mobile".

Google a défini 5 critères pour juger de la compatibilité mobile d'un site :

1. La zone d'affichage (ou fenêtre d'affichage) doit impérativement s'ajuster à la taille de l'écran de l'appareil.

2. Le contenu doit quant à lui remplir la fenêtre d'affichage, de sorte que les mobinautes n'aient pas à le faire défiler horizontalement ni à pincer l'écran pour voir la page entière.

3. Les tailles de polices doivent être évolutives pour lire plus facilement sur les petits écrans.

4. Les éléments tactiles devront être facilement accessibles (boutons par exemple) et bien espacés les uns par rapport aux autres.

5. La conception et les mouvements visuels devront provenir d'une technologie adaptée aux mobiles.

Par ces différentes mesures, Google souhaite ainsi apporter un véritable confort de visualisation aux mobinautes et surtout leur délivrer un service optimisé pour éviter de se faire voler la vedette par quelques concurrents à l'affût.

Est-il urgent d'adapter votre site ?

Pas de panique si votre site n'est pas entièrement mobile friendly. Même si vous devez très rapidement vous adapter pour ne pas être pénalisé par la mise en avant de vos concurrents, vous avez encore plusieurs semaines devant vous pour vous rattraper. Il y a une véritable urgence si votre site n'est pas du tout lisible et si plus de 20% de votre trafic provient des mobiles.

Néanmoins, méfiez-vous des effets d'annonce de certaines déclarations de Google. Il faut rester en phase d'observation pour voir comment se comporte l'algorithme et garder un oeil sur l'évolution du trafic via Google Analytics.

En réalité, la transition vers le mobile est déjà amorcée depuis décembre 2014, période à laquelle, nous avons pu voir apparaître la mention "site mobile" (ou " mobile friendly " en anglais), devant les résultats des sites optimisés pour le mobile.

La compatibilité mobile est-elle le seul critère de référencement ?

Avec cette mise à jour, vous l'avez compris, la compatibilité mobile est dorénavant la norme de tous les sites mobiles. Néanmoins, il faut bien rappeler qu'il n'est pas le seul facteur de référencement : le nom de domaine, les mots-clés, les extensions, les balises, les backlinks, le maillage interne, le contenu, l'indexation... sont autant de facteurs à prendre en compte pour le référencement naturel d'un site dans les moteurs de recherche.

Depuis le 21 avril, nous vous conseillons fortement de bien suivre la visibilité de votre site et de votre trafic SEO sur mobile. Gardez également un oeil sur vos groupes de mots. Vous pourrez comparer les évolutions entre mobile et desktop pour mesurer l'impact de la mise à jour Google. Le mieux reste de faire appel à des spécialistes pour un accompagnement sur-mesure après cette date.

A propos de l'auteur
Jonathan Vidor, spécialiste du référencement naturel et fondateur de JVWEB depuis 2004, une agence spécialisée en e-marketing. En parallèle, il enseigne à Paris le Search Marketing et le Web Analytics au MBA MCI à Léonard de Vinci (n°1 du e-Business) et donne des cours sur Adwords et le Référencement Naturel à HEC Paris.

4 Méthodes pour que Google aime votre site et ne vous pénalise pas

Par Damien Pitard, spécialiste des méthodologies de développement web chez Creads

1. L'utilisation de plug-ins

Certains plug-ins vous permettront de rendre votre site responsive. Cette solution est la moins onéreuse mais également la moins optimale car le contenu n'est pas pensé "mobile".

2. Le retravail du code de votre site existant

En utilisant la base de code existant, un développeur retravaille le site pour le rendre mobile friendly. L'expérience utilisateur est bonne car cette solution permet de prendre en charge une grande variété de dispositifs basés sur la taille de l'écran. Le coût de développement est élevé car il faut reprendre tout le code html et css.

3. Le développement d'un site mobile dédié

Si vos utilisateurs sont des mobinautes, vous pouvez développer un site 100% mobile. L'affichage et la navigation sont donc optimisés pour les smartphones. Le coût de développement est raisonnable mais la maintenance est doublée (site classique + version mobile).

4. Un site conçu mobile first (et donc responsive)

C'est LA méthode permettant la meilleure expérience utilisateur. Le contenu est pensé et optimisé en fonction des possibilités des différents écrans y compris la télévision. Rapide à mettre en oeuvre et permettant une économie d'échelle, le responsive consiste à construire une version simplifiée de votre site. Le coût de développement peut être élevé mais c'est un investissement car c'est l'avenir du site internet.