Mon compte Devenir membre Newsletters

[Publi] "Sécurité informatique : Sachez donner l'impulsion !"

Publié le par

Vous pensez que les problèmes de sécurité informatique ne touchent que les plus grandes entreprises, celles qui subissent l'espionnage industriel, la concurrence de grandes firmes internationales ? Détrompez-vous !

[Publi] 'Sécurité informatique : Sachez donner l'impulsion !'

Les vols de données, les intrusions sur les réseaux des entreprises, n'ont rien d'une vue de l'esprit. De plus en plus d'entreprises en sont victimes, même et surtout celles qui s'imaginent ne pas attiser les convoitises des cyber-criminels ! Selon une récente étude menée par l'institut Next Content pour le compte de Chef d'entreprise Magazine et G DATA Software, 51% des responsables d'entreprise interrogés déclarent avoir été victime au moins une fois d'une attaque informatique. L'étude révèle par ailleurs qu'un tiers des entreprises interrogées ont même subi au moins deux attaques ! Il faut donc admettre l'évidence : toute entreprise exploitant l'outil informatique s'expose naturellement à des menaces plus ou moins sévères. La sécurité informatique est donc l'affaire de tous, mais plus encore celle du chef d'entreprise lui-même !

Le chef d'entreprise doit s'impliquer...

Le choix des solutions de sécurité informatique n'est jamais évident. L'étude révèle ainsi que 38% des dirigeants de PME sont seuls décisionnaires tandis qu'ils sont 44% à valider les choix en matière de sécurité informatique sur la recommandation d'un tiers. En ce qui concerne le budget alloué à la protection de l'entreprise, près de 8 chefs d'entreprise sur 10 (79%), décident seuls des montants à consacrés à la sécurisation du système informatique de l'entreprise. Malheureusement, le niveau de compétences des chefs d'entreprises en matière de menaces informatiques est très inégal. Si ceux qui ont déjà subi des attaques sont sensibilisés aux problématiques (38% des chefs d'entreprise interrogés), et, par conséquent, mettent bien souvent en place tous les moyens nécessaires pour se préserver, près de 15% des répondants déclarent déléguer intégralement les choix de solution et les choix d'organisation. Ces chefs d'entreprise ont rarement un niveau de connaissance informatique assez élevé pour faire des choix éclairés, si bien qu'ils pensent à tort leurs systèmes d'information correctement protégés. Stephanie Kayser, Directrice de G DATA Software France, éditeur de solutions de sécurité informatique précise ainsi que " Le pire scénario est l'entreprise mal équipée. Se pensant protégés, les salariés ont en effet tendance à ne pas du tout faire attention aux risques qu'ils peuvent rencontrer sur Internet ou dans les emails. Le problème est d'autant plus compliqué que certaines erreurs d'équipement partent d'un bon sentiment. La plus courante est l'installation dans l'entreprise de la même solution de sécurité que celle installée à la maison ! Mais en pratique ce qui fonctionne sur son poste personnel ne fonctionne pas obligatoirement dans un réseau de plusieurs ordinateurs. Dans l'entreprise, une gestion centralisée est par exemple primordiale. La possibilité de visualiser en un clin d'oeil, et sur tous les postes, si la protection fonctionne, est à jour ou n'a pas été désactivée par le salarié est la base d'une sécurité pérenne et efficace ".


Se faire aider, conseiller, accompagner : une nécessité !

Mieux comprendre, pour mieux agir, écrivait Descartes en son temps. Pour réaliser les meilleurs choix stratégiques et budgétaires, il est essentiel de partir de la source et de connaître avec précision l'état du système de sécurité informatique. Or, il apparaît selon l'étude G DATA/Chef d'entreprise, que 41% des PME interrogées n'ont jamais réalisé d'audit de leur système. Avant de s'engager dans la moindre démarche, orientez-vous vers des spécialistes qui sauront non seulement mettre en lumière les lacunes de votre dispositif de sécurisation mais également vous faire des recommandations opérationnelles. Cet oeil extérieur, permet d'obtenir un aperçu global de l'ensemble de vos systèmes et processus de protection... et de leurs lacunes éventuelles ! Alors et alors seulement, vous pourrez comparer les offres.