Mon compte Devenir membre Newsletters

Fabriqué en France : un nouveau guide pour les producteurs et les distributeurs

Publié le par

La Direction générale des entreprises (DGE) vient de publier un guide pratique sur le "Fabriqué en France", dédié aux producteurs et distributeurs de produits non alimentaires. L'objectif : rappeler les règles encadrant ces mentions et conseiller les entreprises, étape par étape.

Fabriqué en France : un nouveau guide pour les producteurs et les distributeurs

Label "Origine France garantie", "Confectionné en France", "Entreprise du patrimoine vivant", "Produit en Bretagne"... Alors que les labels et marquages valorisant l'origine géographique des produits pullulent, la Direction générale des entreprises (DGE) a annoncé la publication de deux guides sur le "Fabriqué en France", le 23 février 2015. L'un d'eux est spécifiquement dédié aux producteurs distributeurs de biens de grande consommation non alimentaires.

Ce guide rappelle les règles et les modalités de contrôles relatives à ces mentions d'origine qui, si elles ne sont pas obligatoires sont tout de même encadrées. Il fait également le point sur les différents processus de certification et la marche à suivre pour entamer une démarche de labellisation en ce sens. Des pistes de réflexion à considérer avec attention quand on sait que 92% des Français considèrent important le fait qu'une entreprise indique à ses consommateurs que ses produits ont été produits en France par un label plus strict que le made in France*.

Indication géographique des produits manufacturés :
le décret toujours en attente

Un an après son vote au Parlement, l'extension des indications géographiques aux produits manufacturés et artisanaux (ex : savon de Marseille...) n'est toujours pas entérinée. Le décret d'application de cette disposition, prévue par la loi relative à la consommation, n'a toujours pas été publié. L'objectif de cette mesure étant à la fois de renforcer l'information des consommateurs tout en protégeant les industriels et artisans français du détournement trompeur de ce marquage, jusque-là uniquement réservé aux produits naturels, agricoles et viticoles.

*Source : Ifop pour CEDRE, 2011