Mon compte Devenir membre Newsletters

Les 5 tendances à retenir du CES 2017

Publié le par

Le plus grand rendez-vous mondial de l'électronique grand public ferme tout juste ses portes. Le CES de Las Vegas aura drainé plus de 165 000 visiteurs de 150 pays pour voir les nouveautés des quelque 3 800 exposants. Voici les grandes tendances de l'édition fêtant son cinquantenaire.

Les 5 tendances à retenir du CES 2017

8700 kilomètres ont beau séparer Paris de Las Vegas, on entend beaucoup parler français dans les allées du CES. Et pour cause : avec 275 exposants, la délégation française est troisième (loin) derrière les États-Unis et la Chine, avec notamment les start-up regroupées sous le label de la French Tech. Et dans l'Eureka Park, le hall qui regroupe les start-up, un tiers d'entre elles viennent d'ici ! Bref, une belle dynamique qui fait plaisir à voir, d'autant que les exposants Français reprennent logiquement certaines des tendances fortes de cette édition.

À commencer par l'Internet des objets qui se glisse partout et à l'excès, avec plus ou moins de bonheur. D'une brosse à cheveux connectée (Withings/Nokia avec Kérastase/l'Oréal) à un module de commande gestuelle qui peut s'appairer avec un smartphone ou une caméra par exemple (Bixi), les idées ne manquent pas.


Certaines en plein lancement comme le module "feu de stop" et "appel d'urgence en cas d'accident" qui se fixe sur un casque de moto chez Cosmo. D'autres plus virtuels, comme beaucoup des projets qui parsèment les allées bondées de l'Eureka Park.

Certains de ces objets pourront être commandés par une enceinte intelligente de type Amazon Echo avec son interface Alexa, ou Google Home. Ces assistants personnels à commande vocale prennent place au coeur des nouveaux écosystèmes de smart home et ils ne devraient pas tarder à rejoindre le marché français.


Mais au CES, ils s'intègrent à de plus en plus de nouveautés US, comme un réfrigérateur LG, des TV et même des voitures avec Ford qui bénéficient de cet assistant à l'intelligence artificielle, l'autre star de ce salon.

L'intelligence artificielle investit de nombreux domaines, comme des robots compagnons du quotidien qui ont des fonctions dédiées ou une fonction large d'assistant. Nous en avons rencontré qui plient le linge ou même font le café. L'AI est sans limites et les constructeurs automobiles en intègrent progressivement certaines fonctionnalités dans des concepts alléchants de voitures autonomes, connectées et électriques.

Le projet le plus marquant est sans doute la start-up Faraday Future qui a présenté sa première voiture destinée à la production, la FF91. Aussi grande que puissante, elle accélère comme une voiture de course et peut emmener en mode autonome ses passagers dans un grand confort.

Mais pas de conduite autonome sans équipementiers et les Valeo, Continental, Delphi et autres Nvidia rivalisent de fonctionnalités à montrer aux constructeurs pour leurs futures modèles, dont certains sont évoqués par des concept-cars au CES. Toyota par exemple vient d'ouvrir un centre de recherche en AI et son spectaculaire Concept-i en montre les premières applications, un véritable compagnon qui anticipe les envies et besoins de son conducteur.

Enfin, pour voir et s'immerger dans l'univers de ce qui n'est pas encore là, reste la magie de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Intel et Qualcommnotamment travaillent sur leur projet de VR pour rejoindre le bal alors que l'AR se vit au moyen de lunettes, projections sur pare-brise ou au travers de l'écran de smartphones spécifiques, comme l'Asus ZenFone AR présenté lui aussi à Las Vegas.


Nicolas Valeano