Mon compte Devenir membre Newsletters

DiaporamaParis 2024 : 6 start-up qui veulent devenir capitales

Publié le par

L'Hôtel de Ville de Paris a accueilli plus de 1000 start-up jeudi 16 mars 2017 pour un événement organisé autour de la candidature française aux JO 2024. Rencontre avec six d'entre elles venues, notamment, présenter leurs innovations dans la tech, l'événementiel ou encore la communication.

Sericyne

Plus forts que les imprimantes 3D : les vers à soie qui produisent directement en 3D. Une innovation rendue possible par la start-up Sericyne fondée en mai 2015 par une designer, Clara Hardy, et une ingénieure, Constance Madaule.

Concrètement, la société utilise des sortes de moules sur lesquels les insectes tissent directement. Son offre s'adresse aux industries de la mode mais aussi de la décoration (pour des luminaires par exemple) et de la communication (packaging haut de gamme).

"Nous recevons les vers à soie des éleveurs, les élevons en atelier - nous en avons un à Paris et un dans les Cévennes -, produisons la matière, et enfin vendons la matière en B to B. Les entreprises peuvent les associer à d'autres objets, et achètent la soie comme du papier, du tissu ou directement en volume pour équiper des luminaires par exemple", détaille Clara Hardy.

Lancée avec 100 000 euros, obtenus via un PIA (Programme d'investissements d'avenir) de Bpifrance et un prêt d'honneur de Paris Initiative Entreprise, la start-up clôture actuellement sa première levée de fonds dans l'objectif d'aménager son deuxième atelier, de recruter et de se développer commercialement.

Repères

Siège social : Paris XIIe arr. / Locaux : Paris XIXe arr. (au 104)
Dirigeantes : Clara Hardy, 27 ans (présidente) et Constance Madaule, 27 ans (directrice générale)
Raison sociale : SAS Sericyne
Date de création : mai 2015
Effectif : 4 personnes
CA 2016 : NC
Twitter : @sericyne

Le Hub Bpifrance recherche 30 start-up pour faire partie de son programme d'accompagnement

La French Tech en Chine : start-up, soyez du voyage !