Mon compte Devenir membre Newsletters

[Idée d'ailleurs] Un patron américain laisse ses employés définir leur salaire

Publié le par

Chris Ashworth est à la tête d'une entreprise américaine d'édition de logiciels. Il a fait voter ses employés pour qu'ils définissent eux-mêmes leur augmentation de salaire.

Laisser ses employés définir eux-mêmes leur augmentation de salaire. C'est le pari, un peu fou, pris par Chris Ashworth, le dirigeant de Figure 53, un éditeur américain de logiciels. Dans un article publié sur son blog le 30 août 2013, le patron explique que, jusqu'à présent, il décidait lui-même des augmentations de salaire de ses collaborateurs. Une situation dans laquelle il ne trouvait pas son compte. Il a donc proposé à tous les membres de son équipe de voter anonymement pour définir leur futur salaire. Bilan de l'expérience : la proposition des salariés est très proche de l'estimation initiale de Chris Ashworth (un tout petit peu au-dessus).

Ainsi, depuis lundi 2 septembre, tout le monde a obtenu l'augmentation votée collectivement. Il faut dire que l'entreprise est très atypique. Au-delà de son secteur d'activité, la structure ne compte que cinq personnes (le dirigeant inclus). Par ailleurs, tout le monde dans l'entreprise gagne le même salaire. Et ce, quel que soit son travail: "Nous ne faisons pas tous le même job, mais tout le monde apporte quelque chose de spécial et d'unique à l'entreprise", justifie le dirigeant. Enfin, les comptes de Figure 53 sont ouverts. Concrètement, un logiciel alerte en temps réel les salariés lorsqu'une vente est réalisée. Les collaborateurs connaissent donc parfaitement l'état de santé financière de la start-up. Et peuvent ainsi prendre des décisions éclairées.