Mon compte Devenir membre Newsletters

L'UMP et le gouvernement critiquent les prévisions économiques de l'Insee

Publié le par

Pour François Fillon, les prévisions de l'Insee sont « comme d'habitude extrêmement pessimistes ». Nicolas Sarkozy, lui, déclare ne pas se « passionner » pour un document qui « sera révisé ».

Pour François Fillon, les prévisions de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sont « comme d'habitude extrêmement pessimistes ». Nicolas Sarkozy, lui, déclare ne pas se « passionner » pour un document qui « sera révisé ». Le ministre du Budget, Eric Woerth, estime que l'Insee est «pessimiste» avec ses prévisions de croissance faible au deuxième trimestre.
Depuis leur publication, à la fin de la semaine dernière, les notes de conjoncture de l'Insee (taux de croissance, inflation et pouvoir d'achat) sont vivement critiquées par le gouverment et l'UMP. La droite reproche, entre autres, à l'Institut de ne pas prendre en compte les effets de la politique volontariste du gouvernement. Même Christine Lagarde, ministre de l'Économie qui a la tutelle de l'Insee, estime que l'évolution constatée actuellement sur le marché n'est pas bien prise en compte.