Mon compte Devenir membre Newsletters

Les petites structures particulièrement vulnérables

Publié le par

L'augmentation des procédures collectives observée en 2008 touche en particulier les PME employant entre 20 et 49 salariés. C'est ce qui ressort d'une étude menée par Deloitte et Altares.

En 2008, pas moins de 54 820 procédures collectives ont été ouvertes, avec une très nette dégradation enregistrée au cours du second semestre, soit 10,3 % de plus qu’en 2007. C’est ce qui ressort de l’étude menée par Deloitte et Altare intitulée “L’entreprise en difficulté en France – Impact de la crise économique et financière”. La hausse s’est principalement concentrée sur le second semestre 2008 avec une dégradation trois fois plus rapide (+ 15 %) qu’au cours du premier semestre (+ 5 %). Autre enseignement : l’accélération des procédures collectives se propage aux PME employant entre 20 et 49 salariés qui ont vu augmenter cette année de 25 % le nombre de leurs défaillances. Entre 2005 et 2008, les défaillances d’entreprises ont connu une hausse moyenne de 3,6 % par an. Le taux de redressements judiciaires, qui était déjà à un niveau faible en 2005, a encore diminué au cours de la période 2005-2008. Au cours des quatre dernières années, les jugements rendus suite à l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire se répartissent comme de la manière suivante : 76,4 % de liquidations, 18,9 % de plans de continuation et 4,6 % de plans de cession. Enfin, l’étude montre que les résultats sont très disparates selon les régions, les secteurs d’activité ou la taille des entreprises. Ainsi, depuis quatre ans, certaines régions comme l’Ile-de-France ou la région Rhône-Alpes présentent des taux de liquidations directes très supérieurs à la moyenne. De même, on constate que plus une entreprise est importante en taille, ou plus elle est ancienne et plus elle a de chances de trouver une solution de redressement.